Publicité

OM: pourquoi l'excuse de la fatigue fait débat

Les joueurs marseillais tiraient la langue, c’est une réalité, mais la défaite à Rennes (2-0), dimanche en Ligue 1, a tout de même laissé un goût amer au sein de l’OM. Il faut dire que l’occasion était belle, pour Marseille, de revenir définitivement dans la course au podium. Le faux pas de Monaco face à Lorient (2-2), la défaite de Lens face à Nice (1-3), ou le partage des points entre Brest et Lille (1-1) offraient aux Olympiens l’opportunité de revenir à un point de la quatrième place en cas de succès au Roazhon Park.

Mais les Phocéens se sont inclinés. Et la défaite a laissé place à des sentiments mitigés, au sein du club. Jean-Louis Gasset et les joueurs ont beaucoup – peut-être trop – insisté depuis l’avant-match de Villarreal-OM sur l’épuisement des troupes et ont donc vécu cette défaite avec un certain fatalisme.

Enchaîner les matchs, pas une excuse pour les grands clubs

L’enchaînement des matchs aurait provoqué beaucoup de fatigue, notamment à cause d’un effectif trop juste car amputé de blessés (Balerdi, Gigot, Murillo, Nadir, Onana, Rongier étaient forfait à Rennes) selon Jean-Louis Gasset. Un discours largement repris par les joueurs pour expliquer le visage parfois amorphe affiché par les Olympiens cette semaine, en Espagne ou en Bretagne.

En interne, les dirigeants avaient l’espoir que les joueurs se fassent violence, et donnent ce supplément d’âme pour bousculer un peu plus une équipe rennaise qui a montré quelques failles. Dans un championnat aussi serré, un résultat positif face à un concurrent direct aurait pu totalement valider la bonne période de l’OM ces dernières semaines, depuis la reprise en main de Gasset. L’excuse de la fatigue, trop habituelle en Ligue 1, ne passe pas forcément aux yeux de tout le monde. Car c’est le lot des gros clubs de devoir jouer tous les trois jours des matchs décisifs et d’y mettre l’énergie nécessaire.

Les joueurs au repos jusqu’à mercredi

D’ailleurs, l’OM va devoir s’y habituer, avec un mois d’avril dantesque, entre la double confrontation face à Benfica en Ligue Europa et des chocs à foison en Ligue 1 (PSG, Lille et Nice au rendez-vous). Ce sera la clé pour un OM qui n’est pas encore distancé, à seulement quatre points du quatuor de tête. Un petit miracle vu les difficultés de la saison marseillaise, mais aussi la preuve qu’il faut relativiser cette défaite à Rennes, qui arrive au terme d’une série de victoires qui avait redonné de l’espoir et des couleurs à l’OM.

Les joueurs – ceux qui ne sont pas en sélection - sont au repos jusqu’à mercredi midi. Deux jours et demi pour se régénérer, puis une reprise progressive sont au programme pour reposer les corps et basculer vers ce calendrier costaud. L’OM croise les doigts d’ici là pour récupérer quelques blessés majeurs notamment Samuel Gigot, espéré face au PSG, et Valentin Rongier, qui devrait reprendre l’entraînement collectif prochainement et postuler à partir de début avril.

Article original publié sur RMC Sport