Publicité

OM-Nantes: "C'est honteux, scandaleux", le gros coup de gueule de Gourvennec sur l'arbitrage

C’est une petite musique à laquelle il faudra bien finir par s’habituer tant elle risque de trôner encore longtemps en tête des charts de notre Ligue 1. De quoi est-il question exactement De ce refrain entêtant sur la cohérence de l’arbitrage, qui a encore fait débat au sortir de la difficile victoire de l'OM face à Nantes, ce dimanche lors de la 25e journée (2-0), et peut-être entachée d’une erreur d’appréciation de M. Letexier. L’arbitre a laissé le jeu se poursuivre après que Chancel Mbemba a détourné du bras une frappe de Mostafa Mohamed dans sa surface. "C’est difficile à accepter", a confié Jocelyn Gourvennec, passablement agacé en conférence de presse.

"Le trouble naît de plusieurs situations, mais pas seulement ce soir, a pesté Gourvennec. Depuis le début de la saison, ça fait débat sur des images litigieuses. Un coup, l’arbitre vient, un coup il ne vient pas voir. Un coup il estime qu’il y a main, un coup il estime qu’il n’y a pas main, ça crée du trouble et de la colère chez tous les acteurs." Après un court échange avec l’assistance vidéo, François Letexier est finalement resté sur sa décision initiale provoquant à distance l’ire de Jocelyn Gourvennec qui ne s’est pas retenu d’exprimer son incompréhension. Une attitude qui lui a valu d’être averti par l’arbitre.

Gasset: "L'arbitrage, ça va, ça vient"

"C’est scandaleux, c’est honteux, s’est encore indigné Gourvennec. Je n’ai rien dit de spécial. J’ai juste manifesté un peu d'énervement. Mais si les arbitres ne sont pas capables de comprendre que quand on est coach de Ligue 1 il y a un peu d'énervement, un petit peu de tension… Je n’ai jamais mal parlé à un arbitre, ni insulté qui que ce soit sur un terrain. Je ne vais pas commencer maintenant. Ils mettent des cartons pour montrer une pseudo autorité. Je trouve ça déplacé, ça vient ajouter du trouble."

Tenu informé de la sortie de son homologue à l’issue d’un match que les Olympiens auraient pu voir leur échapper au cours d’une seconde période que les Nantais auront dominé, avant de plier sur un doublé de Pierre-Emerick Aubameyang, Jean-Louis Gasset n’a pas voulu souffler les braises. "Je ne parle pas de l’arbitrage, a répondu le coach marseillais. J’ai trouvé quelques tacles par derrière très dangereux, notamment sur Aubameyang en première mi-temps. Donc on dira que l’arbitrage, ça va, ça vient. On le sait. Ça s’équilibre. Bien sûr que Jocelyn (Gourvennec), avec le match qu’ils ont fait, peut être aigri de ne pas avoir pris un point. Mais pas sur l’arbitrage."

Article original publié sur RMC Sport