Publicité

OM: Clauss, symbole d’un ras-le-bol face à certains comportements

Jonathan Clauss mis sur le marché? Disons plutôt, mis sous pression, pour servir d’exemple… Comme expliqué lundi par RMC Sport, l’international français suscite beaucoup d’agacement du côté des dirigeants de l’OM, pour différentes raisons. Les derniers épisodes sont directement liés aux performances du joueur. En interne, Clauss a donné l’impression, par exemple, d’avoir eu peur de mettre la tête juste avant le but de l’égalisation strasbourgeoise, il y a deux semaines, au Vélodrome, et l’OM suspecte l’International français d’un peu trop écouter son corps à quelques semaines du rassemblement de mars avec l’Equipe de France, après cette sortie sur blessure face à Monaco. Alors que le staff médical estime qu’il n’y avait rien de grave, et que Clauss aurait pu poursuivre son match en serrant un peu les dents…

>> Toutes les infos et rumeurs mercato EN DIRECT

L’OM a augmenté Clauss en février dernier et attend plus du joueur en contrepartie

L’OM en veut à Clauss car le club estime que son comportement n’est pas celui d’un leader exemplaire, à la hauteur des revenus qui lui ont été accordés. Et plus précisément de la hausse salariale que le joueur a reçue la saison dernière. Selon les informations de RMC Sport, il s’agit là d’un des points de crispation dans ce dossier: Marseille a augmenté Clauss de manière significative il y a un an pour le placer dans la même hiérarchie que certains joueurs, sans lui imposer en contrepartie une prolongation de contrat (Clauss est engagé avec l’OM jusqu’en juin 2025). Les dirigeants marseillais estiment que l’ancien Lensois doit rendre cette marque de confiance sur le terrain, en gardant le niveau de performance et d’implication qu’il avait en début de saison. Il était alors, sans aucun doute, l’un des meilleurs Olympiens sur le terrain. Du côté du joueur, on ne souhaite faire aucun commentaire. Les observateurs se souviennent tout de même que l’OM avait remercié Clauss, à son arrivée au club, car il avait fait un effort salarial.

Personne ne précise si cette augmentation était donc une vraie gratification de la direction, ou simplement une compensation et la suite logique des choses. Mais elle est loin d’être anodine aux yeux de l’OM. Sauf belle offre de dernière minute, il apparaît tout de même difficile de voir Clauss quitter Marseille cet hiver. Le joueur veut de la stabilité en cette saison d’Euro et un départ était plutôt programmé à l’été prochain. Le club ne va pas le chasser coûte que coûte, loin de là, mais souhaite que Clauss se ressaisisse et ne pense qu’à être performant avec l’OM. Le joueur avait d’ailleurs des circonstances atténuantes sur la fin d’année 2023, puisque son domicile a été cambriolé, ce qui l’a forcément affecté lui et sa compagne.

Les dirigeants ont déjà réprimandé certaines mauvaises habitudes

Ce coup de chaud entre Clauss et l’OM est d’ailleurs à placer dans un contexte beaucoup plus général, où Pablo Longoria, Mehdi Benatia et Gennaro Gattuso demandent à tous les joueurs une attitude ultra professionnelle. C’est l’un des points sacrés sur lesquels la direction olympienne a décidé de se montrer intransigeante: l’exemplarité. Ces dernières semaines, le club a déploré quelques retards, un peu de nonchalance sur les séances, du détachement après l’élimination en Coupe de France.

Les dirigeants marseillais sont intervenus en interne pour réprimander certaines mauvaises habitudes, que ce soit à l’intérieur même de la Commanderie où dans la vie de tous les jours, parfois mise en valeur maladroitement sur les réseaux sociaux. Face à quelques comportements et attitudes, Gattuso commence aussi à s’agacer. Le technicien italien et Mehdi Benatia, bercés dans l’exigence de l’AC Milan, du Bayern ou de la Juve, ont du mal à accepter ce dilettantisme chez une petite poignée d’Olympiens. Depuis de longues semaines, Gattuso – même s’il garde un management très positif pour ne pas perdre son vestiaire – déplore en privé un manque de personnalité dans son groupe. Il aimerait que certains leaders aient suffisamment de cran et de courage pour remettre dans le droit chemin les coéquipiers qui s’égarent. Face à un vestiaire trop gentil, la direction de l’OM a décidé de taper du poing sur la table. Clauss en prend pour son grade, mais l’OM espère que d’autres joueurs se sentent aussi concernés par ce rappel à l’ordre.

Article original publié sur RMC Sport