Publicité

OL-Rennes: scènes de tensions entre joueurs lyonnais et supporters après une nouvelle défaite

L'OL est encore bien grippé. Toujours à la lutte pour le maintien, les Gones sont partis de trop loin ce vendredi pour amorcer une remontada face à Rennes (2-3). Menés 3-0 à la pause, les joueurs de Pierre Sage n'ont remonté que deux buts et n'ont pu éviter la 11e défaite de la saison en championnat, synonyme de place de barragiste et d'un maintien loin d'être assuré.

Déjà chahutés par leurs supporters à la pause avec une bronca, les joueurs sont allés échanger avec les supporters au pied du virage sud, Dejan Lovren et Anthony Lopes en tête. Preuve que la situation est toujours urgente, une semaine avant la réception de Marseille.

>> Revivez Lyon-Rennes (2-3)

"On sait que les supporters sont là"

Premier buteur lyonnais du soir, Henrique s'est montré très ému mais surtout touché par cette nouvelle défaite lyonnaise. "On n'a pas réussi à faire ce qu'il faut surtout en première mi-temps. On est tous déçus, on doit améliorer notre jeu. À la maison, à la mi-temps, on ne peut pas perdre 3-0. Il faut réagir. Les supporters ont dit qu'ils ne nous lâchent pas. On sait qu'ils sont là mais il faut sortir tous ensemble de cette situation. Marquer ici c'est magnifique mais je ne peux pas être content. Je préfère ne pas marquer et gagner les matchs", a confié le défenseur brésilien au micro de Prime Video.

Enfant du club, Corentin Tolisso a eu des mots forts. "Les supporters ont dit qu'ils nous soutenaient. C'est difficile pour eux. Ça l'est encore plus pour nous parce qu'il y a un sentiment de honte quand on va devant eux, a soufflé le milieu lyonnais. Ils donnent tout et ils ont raison de ne pas être contents. Ils ont continué à nous encourager, on a poussé pour revenir. On sait qu'ils sont là, il faut qu'on ait un minimum de fierté pour leur faire plaisir parce qu'ils n'abandonnent pas. Nous, on abandonnera pas. Ce sont des temps compliqués mais c'est là que le mental doit être très fort. On se doit, pour nous, les supporters, l'institution, de relever la tête et d'essayer d'aller de l'avant."

L'OL demeure collé en fond de classement (16e, barragiste) sous la menace de Clermont (17e à deux points) qui reçoit Strasbourg dimanche. Et avec 16 points en 19 journées, il atteint son pire total dans l'élite à ce stade du championnat. S'il est toujours qualifié en Coupe de France, l'OL a mal démarré l'année en championnat avec deux défaites en deux journées, au Havre et face à Rennes.

Article original publié sur RMC Sport