Publicité

OL-OM: des chants homophobes seront examinés en commission de discipline par la LFP

C’est une information capitale qui pourrait avoir son importance pour la suite, si des poursuites devaient être engagées. Le délégué LFP du match OL-OM a bien consigné dans son rapport les chants homophobes entendus à plusieurs reprises lors de la rencontre qui a opposé les deux clubs dimanche soir, avec à la clé une victoire (1-0) de l’OL au Groupama Stadium. Ces chants seront examinés par la commission de discipline. Les dirigeants de l’OL devraient être convoqués mercredi 14 février avant que la commission prononce d’éventuelles sanctions collectives (fermeture de tribunes, amendes contre le club…).

Des comportements racistes et des débordements lors du match aller reporté

Par ailleurs, en collaboration avec la LFP, le diffuseur de la rencontre, Prime Vidéo, a décidé de "nettoyer" le contenu du match qui n’est pas disponible en replay sur sa plateforme, pour le moment en tout cas. Ce qui devrait changer dans les prochaines heures. Prime Vidéo a prévu de le remettre à disposition de ses abonnés très prochainement, mais sans que l’on puisse entendre les chants homophobes originaux qui auront donc été supprimés. Le match aller, renvoyé au 6 décembre 2023 pour une large victoire de l’OM (3-0), avait été le théâtre de violents débordements avant le coup d’envoi finalement annulé du choc au Vélodrome, le 29 octobre 2023.

Le car transportant les joueurs et le staff de l’OL était tombé dans un guet-apens organisé par des individus se réclamant de l’OM. Un projectile avait atteint le visage de Fabio Grosso, le blessant sérieusement, durant le caillassage du véhicule sur le chemin du Vélodrome. Plus tard dans la soirée, ce sont des supporters lyonnais qui s'étaient illustrés de bien triste manière dans le parcage visiteurs, en se rendant coupables de comportements racistes.

Article original publié sur RMC Sport