Obsèques d'Elizabeth II, Assemblée générale de l'ONU... L'agenda international chargé d'Emmanuel Macron

Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 septembre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, le 12 septembre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Les prochains jours ne devraient pas être de tout repos pour Emmanuel Macron. Le président de la République l'a en effet annoncé ce vendredi: il arrivera dès dimanche soir à Londres, sur invitation du roi Charles III.

Le chef de l'Etat participera en effet à un dîner à Buckingham, qui précédera les obsèques d'Elizabeth lundi... jour où Emmanuel Macron est également attendu à New-York, pour la première Assemblée générale des Nations unies depuis le début de la guerre en Ukraine.

Un programme parfaitement millimétré est donc prévu pour réussir à tout faire rentrer dans l'agenda du chef de l'Etat.

Ce lundi, Emmanuel Macron sera donc, comme des centaines d'autres dirigeants, bien présent aux funérailles de la reine Elizabeth. Celles-ci débuteront à 11h, heure de Londres, et qui se terminera à 19h30 pour l'inhumation de la monarque, lors d'une cérémonie réservée aux seuls membres de la famille royale.

Deux journées en une

C'est à ce moment-là que le président français s'éclipsera pour prendre un vol en direction de New York, où il est attendu pour dîner avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Ensemble ils devraient évoquer de nombreux sujets, dont le conflit en Ukraine et le sommet environnemental de la COP27, qui s'ouvrira en Egypte au début du mois de novembre.

C'est là que le décalage horaire devrait jouer en sa faveur: les cinq heures de moins entre New York et Londres lui permettront d'arriver en milieu de soirée à l'ouverture du sommet onusien et de poursuivre sa (très) longue journée.

Selon l'Elysée, Emmanuel Macron restera jusqu'à mercredi 21 septembre aux Etats-Unis. Il passera sa matinée du mardi à rencontrer plusieurs dirigeants, avant de prendre la parole à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, son premier discours dans l'hémicycle onusien depuis qu'il a été réélu.

Jusqu'à mercredi, le président devrait participer à plusieurs rendez-vous, notamment sur le sujet de la question de la sécurité alimentaire. Il participera à la conférence de reconstitution du Fonds mondial sur la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Son retour mercredi repoussera par conséquent le Conseil des ministres hebdomadaire.

Article original publié sur BFMTV.com