Une nouvelle cité Maya de 1700 km² découverte au Guatemala

C’est le fruit de deux ans de travail acharné. Des archéologues américains et guatémaltèques ont récemment annoncé avoir repéré des vestiges inconnus d’une immense cité Maya dans le nord du Guatemala. Leur étude publiée dans la revue Ancient Mesoamerica témoigne d’une découverte monumentale : 775 sites identifiés dans le bassin du Mirador-Calakmul et 189 autres sur les crêtes environnantes de cette jungle située à quelques kilomètres de la frontière mexicaine. Au total, près d’un millier de bâtiments datant de l’époque préclassique (1000 av. J.-C) se trouvent sous la couche forestière. Les chercheurs les ont regroupés en 400 cités et villages. Parmi ces vestiges, on ne retrouve pas seulement des bâtiments. Les relevés ont permis également de mettre au jour des rues, des infrastructures de gestion de l’eau ainsi que des terrains de jeu.

D’après les archéologues, les sites s’étendent sur une superficie de 1700km². À titre de comparaison, cela représente 3 fois et demie la surface de la ville de Paris. Les sites qui y ont été identifiés sont reliés par près de 170km de chaussée. En leur temps, les Mayas fabriquaient leur propre bitume, avec un mélange d’argile et de chaux. Ces infrastructures confirment que les différents villages communiquaient entre eux, à la fois pour l’échange de ressources et la circulation des populations. Certains axes convergent par ailleurs vers des lieux de haute importance comme la cité d’El Mirador où se trouvaient probablement des lieux de pouvoirs et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La plus ancienne pierre runique du monde découverte en Norvège
Des fossiles de mammouths sont-ils vraiment cachés depuis 80 ans dans le fleuve de New York ?
Le fossile d'un Megaraptor vieux de 75 millions d'années retrouvé au Chili
Toutankhamon : une nouvelle tombe royale découverte en Égypte
Égypte : des voleurs ont tenté de dérober une énorme statue de Ramsès II