Pour le Nouvel an, les Champs-Élysées retrouvent la foule après deux ans de Covid

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

FRANCE - Privés d’éclat depuis deux ans en raison de la pandémie de Covid-19, les Champs-Élysées ont retrouvé ce samedi 31 décembre la foule des grands soirs. Un million de personnes étaient rassemblées sur la plus belle avenue du monde pour le retour du feu d’artifice du Nouvel An, tiré comme de coutume à l’Arc de Triomphe.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article, Parisiens et touristes ont progressivement rempli les deux kilomètres de l’avenue bordée d’arbres illuminés, où 500.000 personnes étaient initialement attendues par la mairie. À noter que la vente à emporter d’alcool et sa consommation sur la voie publique sont interdites jusqu’à lundi matin au sein d’un périmètre autour des Champs-Élysées et que 5 400 policiers et gendarmes ont encadré la nuit de la Saint-Sylvestre.

Des Champs-Élysées combles

De la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe, les Champs étaient combles ce samedi soir. Beaucoup de fêtards débordaient sur les artères voisines. Sur le thème de la fête et de l’amour, Paris a offert un spectacle pyrotechnique d’une dizaine de minutes, avec en bande son les chansons de Clara Luciani, Harry Styles, Juliette Armanet ou Pink, après deux heures d’animations visuelles et musicales autour de l’Arc de Triomphe où le mot « Paris » était régulièrement projeté.

Dans la douceur d’une nuit d’hiver particulièrement chaude, à 15 degrés, après le feu d’artifice, l’avenue a pris des allures de gigantesque bal, avec une mise à l’honneur d’artistes français tels que les Daft Punk, France Gall, les Rita Mitsouko, les Négresses vertes, Johnny Hallyday ou Orelsan.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi