Coronavirus: Moins de 15.000 nouveaux cas recensés en France

·2 min de lecture

PARIS (Reuters) - La France a enregistré 14.678 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures, montrent les données publiées mardi par le ministère de la Santé, soit le nombre le plus faible depuis le 3 janvier, hors lundis, jour de la semaine où il est habituellement plus bas.

Ce nombre est aussi deux fois moindre que mardi dernier, alors que la France connaît depuis plusieurs semaines une hausse régulière des contaminations qui ont souvent dépassé les 30.000 ces derniers jours.

Face à cette flambée épidémique, notamment en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, le gouvernement a instauré depuis samedi de nouvelles restrictions de déplacements dans 16 départements, tout en retardant d'une heure l'entrée en vigueur du couvre-feu dans tout le pays.

La pression dans les hôpitaux s'est en revanche encore accentuée mardi, notamment dans les services de réanimation.

La France compte 4.634 patients atteints du COVID-19 en réanimation, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis la "deuxième vague" de l'automne, soit 86 de plus en une journée. Les hôpitaux traitent au total 26.756 patients COVID, 268 de plus que lundi.

L'épidémie de coronavirus a causé 287 décès supplémentaires en 24 heures dans les hôpitaux du pays, contre 344 la veille, ce qui porte à 92.908 le nombre total de morts depuis le début de la crise sanitaire.

Le nombre de décès dans les Ehpad n'a pas évolué depuis mardi dernier dans le compte-rendu quotidien du ministère de la Santé.

Au niveau de la vaccination, désormais érigée en "priorité nationale" par le président Emmanuel Macron, un peu plus de 282.000 personnes ont reçu une injection au cours des dernières 24 heures, pour un total qui dépasse maintenant les neuf millions de doses administrées depuis le début de la campagne de vaccination fin décembre, dont quasiment la moitié sur le seul mois de mars.

Au total, 6,6 millions de personnes ont reçu au moins une injection, soit 9,8% de la population totale et 12,6% de la population majeure, et 2,5 millions en ont reçu deux, soit 3,8% de la population totale et 4,8% de la population majeure, a rapporté le ministère de la Santé.

(Benoît Van Overstraeten et Jean Terzian, édité par Bertrand Boucey)