Publicité

Nice: "Cette réaction, c'est aussi de l'amour", Farioli dédramatise l'incident entre Todibo et les supporters

La scène qui s'était jouée quelques instants après la défaite de Nice face à Montpellier (1-2), vendredi au pied de la tribune des ultras azuréens, n'était pas passée inaperçue. Particulièrement énervé, sûrement déçu par le nouveau revers des Aiglons (le quatrième en cinq matches de Ligue 1), Jean-Clair Todibo s'était pris le bec avec l'un de ses supporters.

Retenu par ses coéquipiers, le défenseur international français s'était d'abord calmé pour regagner les vestiaires. Il est revenu quelques minutes après sur la pelouse afin d'avoir une discussion avec l'intéressé. Une situation qu'a voulu dédramatiser son entraîneur. "Je pense que cela est arrivé sous le coup de l'émotion, a estimé Francesco Farioli face aux médias ce lundi. La chose la plus difficile, c'est de rester toujours lucide. Et d'avoir la tête uniquement orientée vers ce qui se passe sur le terrain. Mais tout ça s'est passé et réglé assez vite au final. Ça s'est terminé avec intelligence d'un côté mais aussi de l'amour."

"Ce passage de la colère à la paix exprime aussi cet amour"

Le coach italien a préféré insister sur cette notion d'amour pour tenter de clore l'épisode et d'apporter davantage de sérénité à un groupe qui en manque ces dernières semaines. "A travers la réaction de 'JC', il y avait aussi un témoignage d'amour pour cette équipe, a enchaîné Farioli. Et ce passage de la colère à la paix de la part des supporters exprime aussi cet amour. Malgré la défaite, ils ont chanté comme des fous pour nous pousser. Et je répète: je leur dis merci pour cela."

"Cela a chauffé entre un supporteur et moi. Rien de bien méchant", avait lui commenté en après-match Todibo. "Je suis quelqu’un qui aime bien le respect. Je suis quelqu’un de respectueux dans la vie. Je n’accepte pas le fait qu’on me manque de respect."

Longtemps dauphin du Paris Saint-Germain, l'OGC Nice, dans une période noire, a été éjecté du top 5 ce week-end. Le club azuréen défie le PSG ce mercredi (21h10) en quarts de Coupe de France, et tentera de se relancer en Championnat samedi (21h) sur la pelouse de Lens.

Article original publié sur RMC Sport