Publicité

NFL: Mahomes dans l’histoire, dénouement épique, Taylor Swift et Kelce… ce qu’il faut retenir du Super Bowl

Le spectacle était autant dans les coulisses que sur le terrain. Dans la nuit de dimanche à lundi, le Super Bowl, finale de la NFL, a été marqué par un match intense et défensif, remporté dans les ultimes secondes de la prolongation sur un touchdown offert à Mecole Hardman par l’inévitable Patrick Mahomes (25-22). La présence de Taylor Swift a également été l’un des temps forts d’une soirée riche en émotions.

>> Revivez le Superbowl entre les Kansas City Chiefs et les San Francisco 49ers

• Kansas City souffre… mais triomphe

Kansas City aura dû attendre les 20 dernières secondes du deuxième quart-temps pour marquer ses premiers points, et les toutes dernières secondes de la prolongation pour prendre les devants définitivement. Bousculés par la défense très agressive de San Francisco, les Chiefs, sacrés pour la troisième fois en cinq éditions (après 2020 et 2023), doivent la sortie de l’ornière à leur maître à jouer, le quarterback Patrick Mahomes.

• Patrick Mahomes dans la légende

Superstar de la NFL, Patrick Mahomes a complètement assumé son statut. Dans les dernières secondes de la prolongation, alors que les Chiefs étaient menés 22-19, c’est lui qui a délivré le caviar décisif pour le touchdown de Mecole Hardman. Grand artisan du retour des siens au cœur de la rencontre, Mahomes (28 ans) remporte ainsi son troisième titre, assorti d'une troisième distinction de MVP. À son poste, seuls Tom Brady, Terry Bradshaw, Troy Aikman et Joe Montana ont soulevé au moins trois fois le trophée Vince Lombardi.

• Une rencontre fermée

Beaucoup prédisaient une orgie offensive, mais le Super Bowl aura été un récital défensif. Il aura fallu attendre plus de 15 minutes de jeu pour que le buteur de San Francisco, Jake Moody, ouvre le score d'un coup de pied de 55 yards (50 m), effaçant un record de distance qui datait de 30 ans. Il sera de nouveau battu, quelques minutes plus tard par le buteur des Chiefs, Harrison Butker, à 57 yards (52 m).

• Les yeux braqués sur Taylor Swift et Travis Kelce…

La chanteuse américaine est arrivée deux heures avant le coup d'envoi, après avoir parcouru près de 9.000 km depuis Tokyo, où elle avait donné le dernier de ses quatre concerts au Japon en autant de jours, pour voir évoluer son compagnon Travis Kelce, joueur des Kansas City Chiefs. Le patron de la ligue de football américain NFL Roger Goodell s'est déplacé en personne pour la saluer dans la loge qu'elle occupait avec l'actrice Blake Lively, la chanteuse Lana Del Rey, la rappeuse Ice Spice et la mère de son compagnon. Taylor Swift a vibré au rythme des Chiefs, avant de bondir au coup de sifflet final. Elle est ensuite descendue sur le terrain pour enlacer et embrasser Travis Kelce dans un long moment de communion, sous les yeux attendris de toute la planète.

… qui se fâche contre son coach

Frustré de ne pas être davantage utilisé en début de match, Travis Kelce a interpellé son entraîneur, Andy Reid, sous l'œil des caméras, remonté au point de bousculer le technicien, sur lequel il a hurlé. Il est apparu ensuite prostré sur le banc. Il n'effectuera qu'une seule réception pour un maigre yard en première mi-temps. Le colosse (1,96 m pour 113 kg) se reprendra après la pause, contribuant au réveil des Chiefs, avec 93 yards gagnés au total, meilleur total du match pour un receveur.

• Usher en mode Vegas

L’artiste américain a enflammé les 60.000 spectateurs présents lors du sacro-saint spectacle de la mi-temps, très influencé par la mythologie de Las Vegas. Danseuses de revue, acrobates, échassiers, faux croupiers ou encore pole dancers l'ont ainsi accompagné, de même que la chanteuse Alicia Keys ou le rappeur Ludacris. "Yeah!", "Love In This Club" ou "Burn" ont résonné dans le ciel de Las Vegas, où Usher a été artiste en résidence de juillet 2022 à décembre 2023.

Article original publié sur RMC Sport