Netflix : un film anti-hollywoodien ? Voilà le secret du succès de Sous la Seine selon son réalisateur

Sofie Gheysens/Netflix
Sofie Gheysens/Netflix

Attention, spoilers ! Cet article revient sur l'intrigue du film Sous la Seine. Si vous ne l'avez pas vu et ne souhaitez pas en connaître la teneur, ne poursuivez pas votre lecture.

Avec Sous la Seine, Xavier Gens signe un film de requin qui s'inscrit, selon lui, aux antipodes des standards hollywoodiens, jouant sur les codes du genre pour mieux les détourner.

Réalisé pour Netflix, ce thriller aquatique met en scène un grand requin mako mutant, évoluant dans les eaux parisiennes, loin des plages américaines qui servent plus traditionnellement de décor pour ces intrigues.

Dans une interview pour The Hollywood Reporter, Xavier Gens explique que l'idée de ce film est née d'une volonté de proposer une métaphore sur le divertissement et de faire une satire environnementale.

"C'était une manière de rendre hommage aux Dents de la mer, mais en le transformant en une critique de la société de consommation et des enjeux environnementaux", précise-t-il. Il expliquait d'ailleurs au micro d'AlloCiné que le film de Steven Spielberg avait déclenché sa passion du cinéma.

Une métaphore du show-business

Le réalisateur, connu outre-Atlantique pour son travail sur Hitman, voulait utiliser les techniques du cinéma hollywoodien tout en les adaptant à un contexte français plus sombre et nihiliste. "En France, on peut se permettre une liberté de ton et une audace visuelle que Hollywood n'oserait pas", affirme-t-il.

Et puis, surtout, il y avait l'idée de dire "bon, on fait…

Lire la suite sur AlloCiné

120 millions d'heures de visionnage : malgré une mauvaise note, Sous la Seine bat des records

Sous la Seine : sans ce chef-d'oeuvre mythique, nous n'aurions jamais vu ce film de requins Netflix !