Publicité

"Ce n'est pas simple de faire un gouvernement": Borne commente la lenteur du remaniement

Élisabeth Borne est de retour sur le terrain. Pour sa première prise de parole depuis son départ de Matignon début janvier, l'ex-Première ministre a choisi le marché de Vire dans sa circonscription du Calvados.

Interrogée sur le remaniement, qui se fait toujours attendre, l'élue a joué de la prétérition. "Je ne vais pas commenter la composition du gouvernement, cela ne vous surprendra pas", a débuté l'ancienne cheffe du gouvernement, avant de finalement s'épancher:

"Il y a des équilibres géographiques, évidemment. Il faut s'assurer de la parité, il y a des sensibilités différentes. Tout ça peut prendre un certain temps", a avancé l'ancienne locataire de Matignon, en affichant un léger sourire.

Cette petite phrase fait référence au remaniement qui s'étire depuis près d'un mois, et dont le dénouement pourrait avoir lieu ce jeudi. L'occasion pour le gouvernement Attal d'être complété par des ministres délégués ou secrétaires d'État.

Une composition et des portefeuilles inconnus à cette heure. Seul François Bayrou (MoDem) a assuré à grand bruit avoir refusé un poste au ministère des Armées. Des tractations de dernière minute pourraient expliquer les délais.

Un retour au gouvernement?

Après 19 mois à la tête de l'exécutif, la haute fonctionnaire va siéger sur les bancs de l'Assemblée aux côtés de la majorité. L'idée d'un retour au gouvernement ne semble pas avoir germé.

"J'ai eu des fonctions à la fois passionnantes et très prenantes ces derniers mois. Et là, je souhaite m'investir pleinement dans ce mandat" de parlementaire, assure l'élue.

Officiellement, elle pourra retrouver l'hémicycle à partir de ce vendredi 9 février. "Je me réjouis de retrouver les députés de la majorité, maintenant en étant parmi eux", assure-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com