Publicité

"Je n'avais pas le choix": l'épouse de Mahrez en larmes au moment d'évoquer son départ en Arabie saoudite

Un quotidien bouleversé. Arrivé en Angleterre en 2014, Riyad Mahrez a rejoint l'Arabie saoudite l'été dernier en s'engageant avec Al-Ahli. Compagne de l'international algérien, Taylor Ward a fondu en larmes au moment d'apprendre ce déménagement à venir alors qu'elle pensait initialement que son mari allait rester à Manchester City.

Ward était "paniquée" à l'idée de rejoindre l'Arabie saoudite

Cet épisode de la vie de Taylor Ward a été dévoilé par le documentaire de Prime Vidéo "Married to the Game", diffusé à partir de ce vendredi. Au cours d'un échange avec sa sœur, la compagne de Riyad Mahrez a confié qu'elle avait le sentiment de "ne pas avoir le choix" quant à ce départ. La mannequin s'est sentie "paniquée" à l'idée de rejoindre un pays différent de sa culture.

Pour Taylor Ward, l'annonce a été un peu brutale. "Un jour, il a appelé alors que j'étais sur la plage, et il m'a dit 'nous partons en Arabie saoudite et j'y vais demain'. C'est tout. Je n'arrivais pas à croire que ça arrive. C'est arrivé si vite qu'on n'a pas eu une minute pour dire au revoir à tout le monde."

Taylor Ward craignait notamment de se retrouver seule chez elle. "Cela fait partie du jeu, non?", a répondu Riyad Mahrez. Dans la deuxième épisode du documentaire, la fille de l'ancien joueur Ashley Ward s'est confiée notamment sur sa "crise de panique" quand elle a compris que la piscine de son hôtel était uniquement réservée aux hommes. "Je sais que c'est stupide, je n'aime pas nager ou me mouiller les cheveux, mais c'est juste le rappel de la réalité", a lâché Taylor Ward.

Taylor Ward a aussi été surprise d'apprendre qu'il n'était pas possible de consommer d'alcool, même à l'intérieur de sa maison. Toutefois, de manière plus globale, elle affirme que les règles sont constamment assouplies. "C'est plus détendu par rapport à ce qu'on m'a dit au départ", a confié celle qui avait toujours vécu en Angleterre.

Article original publié sur RMC Sport