La Nasa teste un bouclier thermique gonflable pour déposer des humains sur Mars

© NASA

Alors que le monde attend depuis plusieurs semaines le décollage de la mission lunaire Artemis-1, l’Agence spatiale américaine (Nasa) continue de préparer sa future épopée martienne. L’institution américaine a effectué un vol d’essai d’un nouveau bouclier thermique gonflable, un futur élément clé du système d'atterrissage d’un vaisseau spatial habité.

Le dispositif, baptisé Loftid, avait été envoyé dans l’espace le 10 novembre dernier par le biais d’une fusée Atlas V. La Nasa en avait profité pour placer en orbite un satellite météorologique de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA). Après 14 tours de la Terre, le bouclier s’est gonflé de manière autonome afin d’entamer sa descente dans l’atmosphère terrestre. Loftid est redescendu sur Terre à près de 29.000 km/h, soit 8 kilomètres par seconde. Il a ensuite parfaitement amerri au large d’Hawaï.

Un bouclier thermique flexible pour quoi faire ?

Le Loftid (Low-Earth Orbit Flight Test of an Inflatable Decelerator) pourrait permettre un gain de place non négligeable lors de missions habités vers des planètes dotées d’atmosphère. Emballé et placé sur Atlas V, l’appareil modulable ne faisait que 2,3 par 1,3 mètre pour une envergure de 6 mètres une fois déployé. Les atterrisseurs couramment utilisés par la Nasa sont quant à eux rigides et nécessitent des fusées.

Grâce à cette technologie, la Nasa...


Lire la suite sur ParisMatch