Publicité

Naples-Barça: l'émotion de l'entraîneur Calzona pour sa première en Ligue des champions

Francesco Calzona a fait ses grands débuts sur le banc de Naples, mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des champions face au FC Barcelone (1-1). Nommé lundi en remplacement de Walter Mazzarri, l'ancien éternel adjoint (Pérouse, Empoli, Naples, Cagliari) a reconnu avoir vécu une certaine émotion avant le coup d'envoi du match.

"Voir un (stade) Maradona comme ça est une ressource pour l'avenir"

"Oui, quand j'ai entendu la musique de la Ligue des Champions, mais heureusement ça a duré très peu de temps car je peux être assez cool", a-t-il confié sur Sky Sport Italia. "Et puis voir un (stade) Maradona comme celui-là est pour nous une ressource pour l'avenir. Nous avons souffert pendant les 30 premières minutes et je n'ai pas entendu de sifflet."

Calzona, qui occupe également le poste de sélectionneur de la Slovaquie, a particulièrement apprécié la réaction de son équipe qui a arraché le nul après avoir été menée. "Notre problème est plus mental que physique, la réaction que nous avons eue lors des vingt dernières minutes montre qu'on est bien physiquement", a-t-il expliqué en conférence de presse.

"L'équipe a retrouvé un état d'esprit ambitieux (...) Je suis très content, car cette équipe a montré qu'elle ne baissait les bras. On aurait pu perdre ce match, comme on aurait pu gagner le match, on a tout à fait dans le final pour y arriver. Cette équipe a perdu des certitudes en changeant de schéma de jeu souvent ces derniers temps. On est revenu au 4-3-3 (employé lors de la saison 2022-23 où Naples a dominé la Serie A, NDLR) Je pense qu'on peut s'améliorer. De combien de pourcent? Je ne sais pas."

"Ce que je n'ai pas aimé? Beaucoup de désordre sur le terrain, mais je peux le comprendre: on ne peut pas faire de miracles en deux jours", a ajouté l'entraîneur qui s'est engagé jusqu'à la fin de la saison. Le champion d'Italie en titre, distancé en championnat et éliminé de la Coupe d'Italie, n'a plus que la Ligue des champions pour sauver sa saison.

"Aller à Barcelone est difficile pour tout le monde, mais ce but nous maintient en vie. Le match retour sera difficile pour nous, mais on aura trois semaines pour le préparer", a-t-il prévenu.

Article original publié sur RMC Sport