Publicité

Joe Biden se défend après la publication d'un rapport mettant en cause sa santé mentale

Joe Biden a réagi ce jeudi 8 février à la publication d'un rapport de 388 pages, dans lequel un procureur recommande de ne pas poursuivre le président américain après la découverte de documents classés confidentiels. Mais le document pointe un "homme âgé avec une mauvaise mémoire".

Depuis la Maison Blanche, Joe Biden a répondu aux critiques. "Je n'ai pas de problèmes de mémoire", a-t-il lancé.

"Je suis bien intentionné, je suis un homme âgé et je sais ce que je fais, bon sang. Je n'ai pas de problèmes de mémoire", a martelé, en dénonçant vertement le fait que le rapport affirme qu'il a oublié la date du décès de son fils Beau. "Comment diable ose-t-il?", a-t-il dit.

Nouvelle gaffe cinq minutes plus tard

Cette allocution du locataire de la Maison Blanche n'était pas prévue à son agenda. La presse a été prévenue par un communiqué seulement quelques minutes avant la prise de parole de Joe Biden.

Mais elle ne pourrait pas être bénéfique pour le président américain. Car cinq minutes après s'être défendu, Joe Biden a fait une nouvelle gaffe.

"Comme vous le savez, au début, le président du Mexique, Sissi, ne voulait pas ouvrir la porte pour permettre à l'aide humanitaire d'entrer", a-t-il déclaré, en référence au poste-frontière de Rafah qui sépare l'Egypte de Gaza.

Or Abdel Fattah al-Sissi n'est pas le président du Mexique mais bien le président de l'Egypte.

L'âge de Joe Biden, coutumier de gaffes ou de propos décousus, est un sujet de préoccupation majeur des électeurs, selon les sondages. Les enquêtes d'opinion révèlent que c'est moins le cas pour Donald Trump, âgé de 77 ans et également candidat à la présidentielle de novembre.

Mais l'ancien président républicain a lui aussi ses moments de confusion. En janvier, dans un discours, il a ainsi confondu sa rivale pour l'investiture républicaine Nikki Haley avec l'ancienne présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi.

Article original publié sur BFMTV.com