Naftali Bennett, le millionnaire de droite qui pourrait mettre fin à l'ère Netanyahu

·3 min de lecture
NAFTALI BENNETT, LE MILLIONNAIRE DE DROITE QUI POURRAIT METTRE FIN À L'ÈRE NETANYAHU

par Maayan Lubell

JÉRUSALEM (Reuters) - Naftali Bennett, le probable prochain Premier ministre israélien, est un millionnaire autodidacte ayant fait fortune dans le secteur de la technologie et qui rêve d'annexer la majeure partie de la Cisjordanie occupée.

Selon le porte-étendard de la droite religieuse israélienne, la création d'un Etat palestinien serait un suicide pour Israël pour des raisons de sécurité.

Toutefois, ce fervent partisan des colonies juives s'est dit prêt à s'associer à ses adversaires politiques pour sauver le pays du désastre politique.

Mercredi, le chef de l'opposition israélienne, le centriste Yair Lapid, a dit être en mesure de former un nouveau gouvernement de coalition dans le cadre d'un accord de rotation du pouvoir avec Naftali Bennett. Le premier deviendrait le nouveau Premier ministre avant de passer le relais au second dans environ deux ans.

Le soutien de Naftali Bennett a été indispensable à Yair Lapid, ancien animateur de télévision et ministre des Finances, pour mettre sur pied une coalition.

RELATION TUMULTUEUSE

Fils d'immigrants américains, Naftali Bennett, 49 ans, est plus jeune d'une génération que le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est âgé de 71 ans.

Naftali Bennett a une relation de longue date et tumultueuse avec Benjamin Netanyahu. Les deux hommes ont travaillé ensemble entre 2006 et 2008 alors que Naftali Bennett était assistant du leader de l'opposition de l'époque avant de le quitter en mauvais termes.

L'homme d'affaires millionnaire a fait une entrée fracassante sur la scène politique nationale en 2013: il a remanié un parti favorable aux colons et occupé le poste de ministre de la Défense, de l'Education et de l'Economie dans plusieurs gouvernements de Benjamin Netanyahu.

Ancien dirigeant de Yesha, le principal mouvement de colons en Cisjordanie, Naftali Bennett a fait de l'annexion de certaines parties du territoire qu'Israël a capturé lors de la guerre de 1967 un élément majeur de son programme politique.

Mais en tant que chef d'un gouvernement dit de "changement" qui comprendra des partis de gauche et centristes, tout en s'appuyant sur le soutien des représentants arabes au Parlement, la poursuite de l'annexion sera politiquement irréalisable.

Naftali Bennett a déclaré dimanche que la droite et la gauche devraient faire des compromis sur ces questions idéologiques.

Né dans la ville israélienne de Haïfa d'immigrants venus de San Francisco, Naftali Bennett est un juif religieux "orthodoxe moderne". Il vit avec sa femme, Gilat, une cheffe pâtissière, et leurs quatre enfants dans une banlieue aisée de Tel Aviv.

Comme Benjamin Netanyahu, Naftali Bennett parle couramment anglais, avec un accent américain, et a passé une partie de son enfance en Amérique du Nord.

Tout en travaillant dans le secteur de la haute technologie, Naftali Bennett a étudié le droit à l'Université hébraïque de Jérusalem. En 1999, il a créé une start-up, puis s'est installé à New York. En 2005, il a finalement vendu sa société de logiciels anti-fraude, Cyota, à la société de sécurité américaine RSA pour 145 millions de dollars.

(version française Camille Raynaud, édité par Blandine Hénault)