Le mouvement de protestation des fermiers néerlandais fait “des émules en Allemagne”

Photo CHRISTOPH SCHMIDT dpa Picture-Alliance via AFP.

“Les manifestations des agriculteurs néerlandais font des émules en Allemagne”, rapporte la Tageszeitung. En début de semaine, plusieurs centaines de personnes ont participé à des manifestations similaires à celles organisées aux Pays-Bas ces dernières semaines. “La plupart d’entre elles se sont rassemblées spontanément via des groupes Telegram et WhatsApp, explique le journal berlinois. Certaines répondaient à l’appel d’antennes locales du mouvement national ‘Land schafft Verbindung’ [‘La terre crée le lien’].”

Les agriculteurs néerlandais manifestent depuis plusieurs semaines contre un plan national de réduction des émissions d’ammoniac et d’oxydes d’azote, censé protéger des zones naturelles. Si leurs homologues allemands ne sont pas concernés, ils assurent comprendre leur engagement et considèrent qu’ils ont, eux aussi, des raisons de manifester, selon Joachim Rukwied, le président du syndicat paysan Deutsche Bauernverband.

“De même qu’aux Pays-bas, la colère des agriculteurs est aussi dirigée contre un train de réformes européennes, concernant notamment la limitation des engrais azotés [nocifs pour les sols et les nappes phréatiques], reprend le quotidien berlinois. À en croire leurs détracteurs, ces nouvelles réglementations risquent de considérablement réduire les rendements.”

Soutien de l’extrême droite

Jusqu’à présent, le mouvement de protestation allemand s’est néanmoins révélé plus calme que celui des Pays-Bas. Le Deutsche Bauernverband a d’ailleurs condamné les violences ayant eu lieu à Heerenveen, le 5 juillet. Ce jour-là, des agents de police avaient tiré en l’air et sur des agriculteurs. Ils affirment que ces derniers fonçaient dans leur direction avec un tracteur.

La Tageszeitung note tout de même l’intérêt de l’extrême droite allemande pour les manifestations paysannes. “On a vu plusieurs responsables du groupe d’extrême droite Freien Sachsen, ainsi que certains représentants du mouvement [complotiste et anti-mesures sanitaires] Querdenken lancer des appels sur les réseaux sociaux pour aller manifester, relate le titre de gauche. Le parti d’extrême droite AfD a lui aussi tenté d’exploiter ce mécontentement.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles