Publicité

Mort de Shanon, 13 ans, violée : “Ils se considéraient comme…”, cette thèse qui va avoir du mal à convaincre

Shanon, 13 ans, est décédée la semaine dernière, après avoir passé trois semaines dans le coma suite au viol dont elle a été victime à Rantiny, alors qu’elle se trouvait chez l’une de ses meilleures amies. Lorsque les secours sont arrivés ce jour-là, la jeune fille se trouvait en arrêt cardiaque et baignait dans une mare de sang. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux hommes de 18 et 19 ans, rencontrés sur les réseaux sociaux, se trouvaient avec les deux jeunes filles et l’un d’entre eux, aujourd’hui placé en détention provisoire, aurait commis ce viol atroce qui a entraîné la mort de l’adolescente. C’est la thèse soutenue par l’avocat de la famille de Shanon, Me Frédéric Le Bonnois. Mais la défense du principal suspect, âgé de 19 ans, et qui encourt jusqu’à 20 ans de prison, défend une toute autre thèse.

La défense du principal suspect appelle à la retenue

A ce jour, l’autopsie pratiquée sur la dépouille de Shanon le 29 mars n’a pas encore livré de conclusions. A ce titre, le procureur de la République de Senlis, Loïc Abrial, a indiqué que les résultats des analyses médico-légales prendraient encore plusieurs jours. En attendant ces résultats qui pourront aider à faire la lumière sur les circonstances de la mort de l’adolescente, les avocats des deux parties avancent des scénarii opposés. Du côté de la défense du principal suspect mis en examen pour "viol ayant entraîné la mort" et placé (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d’Erwan dans les Deux-Sèvres : ces effets personnels sur le corps repêché qui ne permettent plus d’espérer
Disparition de Véronique et Laurent à Madère : grottes, trous… les recherches font craindre un autre drame
New York : des détenus demandent à sortir de prison pour assister à un événement rarissime
TÉMOIGNAGE. « À 96 ans, je me sens seule depuis que j’ai dû faire piquer mon chien »
Gérard Depardieu : “scènes très chaudes”, Sophie Marceau a vécu l’enfer sur un tournage