Mort de la reine Elizabeth II: les prix de la Barbie à son effigie s'envolent sur internet

Barbie à l'effigie de la reine Elizabeth, photographiée devant Buckingham Palace - Mattel
Barbie à l'effigie de la reine Elizabeth, photographiée devant Buckingham Palace - Mattel

La Barbie Elizabeth II, lancée en avril dernier par Mattel en vue du jubilé de platine de la monarque, connaît un regain d'intérêt sur internet. Quatre jours après la mort de la reine, survenue jeudi à l'âge de 96 ans, le prix du jouet s'envole sur les les sites de revente.

Cette poupée fait partie d'une série créée par le fabriquant, la Tribute Collection, destinée à rendre hommage à des figures féminines de l'histoire contemporaine. Ces figurines sont produites en éditions limitées et son amenées à devenir des produits de collection. Et c'est, de toute évidence, le chemin que prend celle d'Elizabeth II: alors qu'elle était vendue 75 dollars (environ 70 euros) au moment de son lancement, certains propriétaires revendent leur exemplaire 15 fois plus cher, parfois au-delà, comme l'a repéré Le Parisien.

Des milliers d'euros demandés

Sur Le bon coin, E-bay ou Amazon, les Barbies Elizabeth II en vente se comptent par dizaines... et leurs prix en milliers: certaines sont disponibles pour 400 à 800 dollars, beaucoup sont proposées pour 900 à 1300 dollars, et quelques unes atteignent des sommets: un revendeur localisé aux États-Unis propose son exemplaire pour la somme de 5099 dollars.

L'un de ces revendeurs a répondu aux questions du Parisien. Il explique avoir tenté une première fois de faire une affaire en revendant son exemplaire après le jubilé de la reine, célébration des ses 70 ans de règne en juin dernier.

"J'avais fixé le prix à 400 euros et j’ai eu seulement trois offres en trois mois", se souvient-il. "Dès qu’il y a eu le premier communiqué faisant état de nouvelles préoccupantes sur sa santé, le jeudi vers 14 heures, j’ai reçu six offres en deux heures. J’en ai profité pour augmenter mon prix de vente à 700 euros. Et à la nouvelle de sa mort, les prix ont triplé voire quadruplé."

De nombreux Britanniques ont afflué devant les châteaux de Windsor, Balmoral (lieu de sa disparition) ou Buckingham pour rendre hommage à leur monarque. Le cercueil sera transporté à Londres mardi et acheminé à Westminster mercredi, où le public pourra venir se recueillir pendant quelques jours. Celui que l'on connaissait comme le prince Charles a été officiellement proclamé nouveau roi Charles III samedi, deux jours après la mort de sa mère.

Article original publié sur BFMTV.com