Mort de Jean Seberg : son corps retrouvé décomposé, ses derniers instants sordides

Abaca
Abaca

Jean Seberg, inoubliable Jeanne d'Arc d'Otto Preminger et icône de la Nouvelle Vague dont la coupe garçonne dans À bout de souffle reste dans toutes les mémoires, a vécu une vie tumultueuse en parallèle. Mais ses histoires d'amour contrariées ou passionnées ont cédé la place à de profonds tourments au fil du temps. Ils s'achèvent en 1979, avec sa mort à l'âge de 40 ans. Sa fin de vie aux accents sombres et glauques tranchent avec le visage lumineux de ses films.

L'actrice américaine Jean Seberg est portée disparue le 30 août 1979. Son dernier compagnon, un truand nommé Ahmed Hasni qui l'arnaque et la bat, affirme qu'elle est partie de son appartement parisien, nue sous son manteau, avec pour seul bagage une bouteille d'eau. Son corps est retrouvé dix jours plus tard par la police, enroulé dans une couverture à l'arrière de sa Renault blanche dans le XVIe arrondissement de Paris. L'Express précise que son corps était à moitié décomposé et roulé en boule.

Dans sa main, une lettre à son fils Alexandre Diego, né de son union passée avec l'auteur de La Promesse de l'aube, Romain Gary. Ce dernier se suicidera quelques mois après, en 1980, laissant comme mots "aucun rapport avec Jean Seberg". Le rapport d'autopsie a indiqué que Jean Seberg a succombé à une surdose massive de barbituriques mais aussi d'alcool. L'enquête de police a conclu au suicide, une thèse encore aujourd'hui remise en cause.

Les...

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Dennis Day (Mickey Mouse Club) : Le corps du chanteur retrouvé décomposé
Mort de Jean-Luc Delarue : "Il m'a demandé de fermer les volets", ses derniers instants racontés par sa veuve Anissa
Mort de Daniel Lévi : coma, 20 kilos perdus... révélations sur ses derniers instants