Mort d'Elizabeth II: la Russie de Vladimir Poutine n'est pas invitée aux funérailles

Vladimir Poutine se recueille sur la tombe du soldat inconnu à Moscou le 9-Mai 2022 - BFMTV
Vladimir Poutine se recueille sur la tombe du soldat inconnu à Moscou le 9-Mai 2022 - BFMTV

Ni Vladimir Poutine, ni aucun dirigeant ou représentant de la Russie ne sera présent lundi prochain sous les voûtes de l'abbaye de Westminster, à Londres, pour les obsèques officielles de la reine Elizabeth II. L'agence de presse PA media, qui regroupe plusieurs titres de la presse britannique, l'a annoncé ce mardi, citant le gouvernement.

La Russie ne sera toutefois pas la seule à être persona non grata: la Biélorussie du dictateur Alexandre Loukachenko n'est pas conviée non plus.

Si l'absence de la Russie et de son allié biélorusse peut se lire comme une mesure de rétorsion en raison de l'invasion de l'Ukraine, on note un boycott plus surprenant, celui du Myanmar. Mais l'ancienne Birmanie est elle aussi un régime autocratique, mené par une junte militaire qui a renversé il y a environ un an le gouvernement démocratiquement élu quelques semaines auparavant.

Poutine avait pris les devants

Vladimir Poutine avait pris les devants en amont de ce camouflet diplomatique. Dès vendredi dernier, son porte-parole, Dmitri Peskov, a en effet déclaré à la presse que "l'option d'un déplacement (n'était) pas envisagée".

Outre que l'agression de l'Ukraine a placé le Kremlin au ban des nations depuis la fin du mois de février - le Royaume-Uni se montrant d'ailleurs particulièrement ferme dans son opposition à la politique russe et le soutien apporté à Kiev -, la tournure du conflit n'est de toutes façons pas de nature à encourager ce genre de voyages.

Les forces russes sont actuellement sur le reculoir en Ukraine, chassées par la contre-offensive de leur adversaire, et ce repli plonge Vladimir Poutine dans un profond embarras.

500 invités officiels

Même sans la Russie, l'exécutif britannique ne devrait pas avoir de mal à remplir les travées de l'abbaye. 500 chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus lundi pour ce que le gouvernement annonce comme "le plus grand événement international depuis des décennies".

Il faut noter que chacun de ces invités officiels pourra venir accompagné d'un invité - mais pas un de plus. Les autorités locales ont d'ailleurs fixé les règles de leur séjour britannique, leur recommandant de se rendre sur place par des vols commerciaux et de privilégier les transports collectifs dans Londres.

Article original publié sur BFMTV.com