Mort de Constantin II : des funérailles privées en Grèce pour l’ancien roi controversé

© Holubowicz Gerald

Il a officiellement régné sur le Grèce durant un peu plus de dix ans. Du 6 mars 1964 au 1er juin 1973, Constantin II, monté sur le trône à seulement 23 ans, fut le roi des Hellènes. Contraint à l’exil, puis autorisé à revenir dans son pays il y a seulement dix ans, l’ancien souverain n’aura pas de funérailles nationales. Ses obsèques se dérouleront de manière «privée», ont annoncé en effet les services du Premier ministre grec ce mercredi 11 janvier 2023, au lendemain de sa mort à l’âge de 82 ans dans un hôpital d’Athènes.

La date des funérailles et le nom de l'église orthodoxe où elles seront célébrées seront révélés ultérieurement «en concertation entre le gouvernement et sa famille», indiquait le communiqué publié à l'issue d'une réunion interministérielle. Il sera inhumé «près de ses ancêtres» à l'ancienne résidence royale à Tatoï, au nord de la capitale, a ajouté le service de presse de Kyriakos Mitsotakis. Le gouvernement conservateur grec sera représenté à l'enterrement uniquement par la ministre de la Culture, Lina Mendoni. Dans la journée, le bureau de l'ancien monarque a précisé que ses obsèques auront lieu, lundi 16 septembre, dans la cathédrale métropolitaine d'Athènes (ou cathédrale de l'Annonciation).

À lire aussi Constantin II de Grèce, le dernier roi des Hellènes, est mort

L'annonce de sa disparition a d'ailleurs laissé largement indifférente la population d'une Grèce républicaine à une écrasante majorité. Ayant passé plusieurs décennies en exil à...


Lire la suite sur ParisMatch