Publicité

Cancer de Charles III : que se passera-t-il si le roi meurt ?

Alors que le roi Charles III souffre d'un cancer, la question est légitime. Que va-t-il se passer si Sa Majesté succombe à la maladie ? Le point sur les protocoles qui seront mis en place.

LONDON, ENGLAND - DECEMBER 7: In this image released on December 23, 2023, King Charles III poses during the recording of his Christmas message at Buckingham Palace on December 7, 2023 in London, England. His Majesty The King’s Christmas message will be broadcast on Christmas Day, Monday 25th December 2023. The message was filmed in the Centre Room at Buckingham Palace, located in the East Wing, opens onto the Buckingham Palace balcony and overlooks The Victoria Memorial and The Mall, where crowds gathered to celebrate The Coronation in May. (Photo by Jonathan Brady - WPA Pool /Getty Images)
Cancer de Charles III : que se passera-t-il si le roi meurt ? . (Photo by Jonathan Brady - WPA Pool /Getty Images)

Il y a quelques jours, le roi Charles III a été victime d'une cruelle fausse information. Sa mort a été annoncée par erreur par une agence de presse russe, et, même si la nouvelle a rapidement été démentie, elle a créé l'émoi au sein du peuple britannique. La mort de la reine Elizabeth II, en septembre 2022, est toujours bien ancrée dans les mémoires. Mais alors que le roi Charles III a révélé souffrir d'un cancer, la question se pose : que se passera-t-il à la mort du monarque ?

Vidéo. La minute de Charles III

L'opération "Menai Bridge"

La mort de la reine Elizabeth II était encadrée par "l'opération London Bridge", qui décrivait le protocole prévu pour annoncer le décès de Sa Majesté. Pour le décès de Charles III, l'opération porte ainsi le nom de code "Menai Bridge", en référence à un célèbre pont de l'île d'Anglesey au nord du pays de Galles.

Cette opération ne date toutefois pas du couronnement de l'actuel roi d'Angleterre. En réalité, chaque membre de la famille royale possède son propre plan d'action pour déclencher le protocole militaire et civil de funérailles royales. Ces derniers portent des noms de ponts, pour symboliser la transition entre l'actuel monarque et son héritier ou successeur. L'Opération Menai Bridge existe donc depuis de nombreuses années, et est régulièrement testée et mise à jour pour être aménagée en fonction de l’évolution du temps et du protocole de chacune des administrations qui sont impliquées dans le plan.

Décès de Charles III : qui sera prévenu en premier ?

Lors du décès de la reine Elizabeth II, plusieurs membres de la famille royale britannique étaient réunis à ses côtés à Balmoral, ce qui a facilité l'annonce aux différents membres de la royauté. En revanche, en cas de décès plus soudain, le protocole indique avec précision l'ordre des personnes à prévenir. Les premiers prévenus seront évidemment le prince William, prince de Galles et premier dans l'ordre de succession au trône britannique, puis la reine Camilla, consort du roi Charles III. En théorie, le prince Harry devrait également être prévenu dans la foulée, même si son éloignement vis-à-vis de sa famille lui avait valu d'être exclu de la liste des priorités pour la mort de sa grand-mère.

Viennent ensuite le Premier ministre britannique, les pays du Commonwealth et les gouvernements dont Charles III est chef d'État et pour finir, la BBC, chaîne britannique, qui sera le premier organe de presse à être mis au courant de la mort du roi. Une fois la presse mise au courant, une note sera épinglée sur le portail du palais de Buckingham, dont les drapeaux seront mis en berne.

Le lendemain du décès, des coups de canon seront tirés, marquant le début des neufs jours de funérailles protocolaires. Comme pour le décès de la reine Elizabeth III, les sujets de la couronne britannique pourront a priori venir rendre un dernier hommage au souverain, avant que son corps ne soit placé dans le caveau familial du château de Windsor.

Quand le prince William deviendra-t-il roi ?

A la minute où le roi Charles III rendra son dernier souffle, c'est son fils aîné, le prince William et actuel prince de Galles, qui prendra sa suite. Ce dernier devra choisir son nom royal, soit en conservant son prénom actuel, ce qui ferait de lui le roi William. Mais il possède également l'option de choisir un autre nom royal, comme l'avait son arrière grand-père George VI, dont le nom de naissance était Albert Frederick Arthur George. William pourrait donc opter pour l'un de ses autres prénoms : Arthur, Philip ou Louis.

Son couronnement, en revanche, n'aura pas lieu tout de suite. Il faudra attendre la fin de la période de deuil, puis une période adéquate, en fonction des obligations des différents membres du gouvernement et de la famille royale. Ainsi, le roi Charles III a été couronné en mai 2023, neuf mois après son accession au trône.

Toutefois, William n'aura pas besoin d'être officiellement couronné pour être roi. Ses obligations débuteront dès la mort de son père, notamment avec la lourde mission de prononcer un discours au lendemain de l'annonce du décès de Charles III.

Quid de la reine Camilla ?

Si la reine Camilla venait à survivre au roi Charles III, l'actuelle reine consort ne pourra pas prétendre au titre de reine mère, comme ce fut le cas pour Elizabeth Bowes-Lyon à la disparition de son époux le roi George VI. Pour cause, elle n'est pas la mère du prince William, futur roi d'Angleterre. Lorsque son époux montera sur le trône, c'est Kate Middleton qui deviendra reine consort. Camilla Parker-Bowles, elle, obtiendra un titre rare : celui de "reine douairière", soit une veuve d'un milieu aristocratique jouissant d'une partie des biens de son défunt mari qui constituent son douaire.

A lire aussi

>> Lady Diana a failli annuler son mariage avec le prince Charles, quelques semaines avant le jour J

>> Couronnement de Charles III : la soeur de Charles avait une liaison avec l'ex-mari de Camilla

>> "Photoshop raté", "Une photo d'intelligence artificielle", "Ils nous prennent pour des idiots" : la photo de Kate Middleton fait polémique en Grande-Bretagne