Publicité

Montpellier-PSG: porté par un Mbappé de gala, Paris atomise le MHSC et renoue avec le succès

Privé de son ailier virevoltant Ousmane Dembélé, le PSG a parfois douté à Montpellier, mais Kylian Mbappé, auteur d'un triplé, a surgi du brouillard pour lui montrer la lumière. Faciles vainqueurs (6-2) du MHSC, les Parisiens renouent enfin avec le succès après trois matchs nuls de suite contre Rennes, Monaco et Reims. Privés de leur gardien titulaire Benjamin Lecomte, les Montpelliérains pourront nourrir de gros regrets tant ils ont semblé prendre le dessus avant la mi-temps.

>> revivez le match entre Montpellier et le PSG

Montpellier ne se laisse pas intimider

14e au classement avec un point d’avance sur la zone rouge, Montpellier lutte pour sa survie cette saison, et les Parisiens en avaient bien conscience, déterminés à faire respecter la hiérarchie. Avec autorité. Et talent. Vitinha a trouvé la faille sur la première opportunité du PSG, d'une belle frappe depuis les 25 mètres qui s'est logée dans le petit filet d’un Bertaud trop court. Paris n'a pas tardé à faire le break. Lancé par Kolo Muani à gauche de la surface, Kylian Mbappé a parfaitement ajusté son tir croisé dans un angle fermé.

Un genou à terre, Montpellier n'a pas renoncé à exister dans ce match. Deux buts d’avance n’ont pas suffi à mettre à l’abri ce PSG encore fragile défensivement. Piégé par une déviation de son partenaire Danilo Pereira sur la réduction de score de Nordin, Donnarumma été forcé de commettre une très légère faute qui a entraîné un penalty transformé par Savanier dans la foulée.

Mbappé en feu

Le discours tenu par Luis Enrique à ses joueurs dans la confidentialité du vestiaire parisien a eu l’effet escompté. À la 50e minute, distant du but adverse de 20m, Mbappé a fait tomber la foudre pour redonner l'avantage au PSG.

Le leader incontesté du championnat de France s'est mis à l'abri grâce à un autre bijou signé Kang-In Lee. Puis Kylian Mbappé s'est rappelé au bon souvenir du triplé qu'il avait inscrit au Camp Nou en 2021 en réitérant cette prouesse à la Mosson, en conclusion d'une semaine qui a donné le Barça au PSG en quarts de finale de la C1.

Le latéral portugais Nuno Mendes (89e) a conclu le festival en inscrivant sa première réalisation depuis son retour d’une longue blessure l’ayant éloigné des terrains pendant presque un an. Avec ce revers, Montpellier reste à la 14e place, mais compte seulement un point d’avance sur la zone rouge.

Article original publié sur RMC Sport