Publicité

Mondiaux de tennis de table: la trajectoire folle des frères Lebrun, l'atout maître des Bleus face au défi chinois

C'est la marche ultime qui attend la France et les frères Lebrun en finale des championnats du monde de tennis de table par équipes à Busan en Corée du Sud. L'équipe de France défiera la Chine, décuple tenante du titre (dimanche à 12h en direct sur la chaîne Twitch RMC Sport).

Une sacrée dernière marche avant le Graal. Mais qui n'éffraie pas Alexis Lebrun, comme il l'a confié au micro de la FFTT: "On va se faire plaisir parce que c’est un moment énorme à vivre. Ce sont des légendes mais il faut qu’on s’enlève ça de nos têtes. Ce sont des adversaires. Il va falloir y aller en conquérant en essayant de les faire douter et d’aller chercher quelque chose de grand. Je pense qu’on en est capable."

Une famille d'illustres pongistes

Le défi qui attend l'équipe de France est immense. Comme le début de carrière des frères Lebrun, bien décidés à marquer l'histoire du tennis de table.

Les frères Lebrun baignent dans un environnement où le tennis de table est le sport roi. Le père, Stéphane Lebrun, a été numéro 7 français et champion de France en double. L'oncle, Christophe Legoût, a atteint la 4e place mondiale et une 5e place aux JO de Sydney en 2000. Il est également triple champion de France.

La particularité d'Alexis et Félix est qu'ils ne sont jamais passés par des structures fédérales. Ils s'entraînent tous les deux au pôle espoir de Montpellier, leur ville de naissance, à la salle Alain Achille. Ils bénéficient d'une véritable équipe autour d'eux. Ils ont le même coach en la personne de Nathanaël Molin et le même préparateur physique, Jérémy Surault.

Considéré dans le milieu du tennis de table comme un prodige, le cadet de la fratrie, Félix, impressionne par sa précocité. Chez les jeunes, il remporte de nombreux titres à l'échelle nationale avant de s'imposer au niveau européen, avec les Eurominichamps en 2018, puis au niveau mondial en devenant champion du monde cadet en double aux côtés du Japonais, Sora Matshushima en 2021.

Déjà membre du top 10 pour Félix

Actuel 6e mondial à seulement 17 ans, Félix Lebrun est le troisième joueur le plus précoce à intégrer le top 10 mondial. Fort de sa médaille d'or décrochée aux Jeux européens en Pologne l'an dernier, "Féfé" a poursuivi sa progression folle en ce début d'année en remportant le premier Star Contender de sa carrière grâce à une victoire face àu Brésilien Hugo Calderano en finale, ancien numéro 3 mondial et actuellement 7e.

Pour son grand frère, Alexis, actuel 21e mondial, l'ascension est différente. Sa progression est freinée de ses 10 ans à ses 17 ans par plusieurs maladies de croissance et donc des blessures récurrentes. Malgré ça, il se classe parmi les meilleurs de sa catégorie au niveau national et européen, et remporte lui aussi les Eurominichamps en 2014 et 2015.

Une rivalité fraternelle mais saine

Double champion de france junior en 2020 et 2021 en simple, c'est l'année suivante, en 2022, qu'Alexis Lebrun devient champion de France après avoir battu Simon Gauzy en finale. Il réalise le coup double en s'imposant également en double mixte avec Camille Lutz.

C'est également cette année-là qu'il se révèle lors du WTT Contender de Tunis en réalisant l'exploit de battre coup sur coup le numéro 4 mondial de l'époque, Tomakazu Harimoto (3-0), puis Mattias Falck, vice-champion du monde en 2019, en demi-finale (4-2). Alexis Lebrun conserve son titre de champion de France l'an dernier en s'imposant contre son frère en finale.

Sur les ondes de RMC en novembre dernier, Félix Lebrun expliquait comment il vivait la relation et une eventuelle rivalité avec son frère: "Est-ce qu’on est rivaux? Non, on se tire la bourre, on essaie tous les deux de progresser un maximum, de se tirer vers le haut, de se donner des conseils pour aller le plus loin possible. Je suis content d’être passé devant lui (au classement mondial) mais pour l’instant je ne l’ai jamais battu en match officiel."

Les frères Lebrun, ainsi que Simon Gauzy, ont rendez-vous avec l'histoire ce dimanche en défiant la Chine (en direct à 12h sur la chaîne Twitch RMC Sport). C'est la première fois depuis 1997 que la France accède à la finale des Mondiaux par équipes.

Une échéance évidemment importante pour les frères Lebrun avant les JO de Paris où les deux pépites seront très attendues. "S’affronter tous les deux aux Jeux, si possible vers la fin du tournoi, ce serait vraiment exceptionnel. C’est un rêve. On ne pourrait pas faire mieux." expliquait Félix Lebrun sur RMC en novembre dernier. Mais un autre rêve les attend dimanche à Busan.

Article original publié sur RMC Sport