Minute de silence à Davos pour les victimes du crash d'hélicoptère en Ukraine

Au tout début de son discours ce mercredi à Davos, Volodymyr Zelensky a demandé une minute de silence pour les victimes de la chute d'un hélicoptère intervenue mercredi près de Kiev. Il s'agissait de l'appareil transportant le ministre ukrainien de l'Intérieur Denys Monastyrsky, tué dans ce crash qui a fait au moins 14 morts au total dont un enfant d'une école maternelle, au moment où il se rendait sur la ligne de front en pleine guerre avec la Russie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Volodymyr Zelensky a également lancé un "appel à de la vitesse" dans la prise de décision pour l'aide à l'Ukraine, l'Allemagne hésitant par exemple à autoriser la livraison à son pays de chars Leopard. "La tyrannie avance plus vite que les démocraties", a-t-il déploré au cours d'une intervention en visioconférence à la réunion du Forum économique mondial qui se déroule cette semaine en Suisse. "La mobilisation du monde doit aller plus vite que la prochaine mobilisation militaire de notre ennemi commun", a-t-il insisté.