"Mindhunter": pour David Fincher, il est peu probable que la série ait une saison 3

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Jonathan Groff dans
Jonathan Groff dans

L'avenir de la série Mindhunter est de plus en plus sombre. Quelques mois après que les acteurs ont été libérés de leurs contrats, le producteur du programme David Fincher déclare que les deux premières saisons n'avaient pas attiré autant de spectateurs que Netflix l'espérait.

Le cinéaste s'apprête à dévoiler Mank, son premier film en six ans, attendu sur la plateforme de streaming le 4 décembre. Un long-métrage auquel il se consacre depuis que la série a été mise en suspens:

"Pour l'audience qu'elle avait, (Mindhunter) était une série qui coûtait très cher", déclare-t-il dans une interview pour Vulture. "Nous nous étions dit: 'Finis Mank, et vois comment tu te sens' mais honnêtement, je ne pense pas que nous serons capables de (faire une saison 3) pour moins cher que la saison 2. Et il faut être réaliste: les dollars engagés doivent être équivalents au nombre de spectateurs."

"Des semaines de 90 heures"

Et d'expliquer que Mindhunter représentait une somme de travail considérable qu'il n'a plus envie d'abattre: "Ce sont des semaines de 90 heures. Cela prend toute la place dans votre vie. Quand j'ai terminé, j'étais épuisé, et j'ai dit (à Netflix): 'Je ne sais pas si j'ai la force de faire une saison 3'." Vulture note que si tout espoir de voir Mindhunter revenir dans un avenir proche semble perdu, la plateforme ne s'interdit pas de s'y repencher pour autant: "Peut-être dans cinq ans", confie un porte-parole au média américain.

Lancée en 2017, située dans les années 1970, Mindhunter suivait l'agent du FBI Holden Ford (Jonathan Groff) et son initiative révolutionnaire: étudier la psyché de tueurs en série emprisonnés afin de comprendre comment ils pensent, dans l'espoir d'utiliser ces nouveaux éclairages pour résoudre des affaires en cours.

Article original publié sur BFMTV.com