Midterms 2022: quand connaîtra-t-on les résultats définitifs des élections américaines?

Midterms 2022: quand connaîtra-t-on les résultats définitifs des élections américaines?
Des Américains votant pour les midterms le 8 novembre à Colombus dans l'Ohio. - DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Des Américains votant pour les midterms le 8 novembre à Colombus dans l'Ohio. - DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Trois jours après le scrutin, l'Amérique reste suspendue au décompte des voix des élections de mi-mandat. Dans plusieurs États, les vainqueurs n'ont pas encore été désignés, une situation notamment liée au vote par voie postale.

Ce vendredi, il est toujours impossible de déterminer qui des républicains ou des démocrates contrôlera la Chambre des représentants et le Sénat, bien que des tendances se dessinent.

Vers une courte victoire républicaine à la Chambre

Pour la Chambre, qui compte 435 élus, ils restent encore 26 sièges à attribuer, selon le décompte de CNN. Comme l'indiquent les dernières projections, et en accord avec ce qu'annonçaient les sondages, la chambre basse du Congrès devrait passer d'une majorité démocrate à une majorité républicaine, bien que la vague rouge promise par Donald Trump ne se soit pas concrétisée à de nombreux niveaux.

Toujours selon CNN, les républicains ont pour l'instant remporté 211 sièges, contre 198 pour les démocrates. Pour remporter la majorité, un parti doit obtenir 218 fauteuils. De nombreux résultats restent à déterminer dans le Colorado, dans l'Alaska ou au Nouveau-Mexique.

Les dernières projections de NBC News font état d'une possible victoire pour les républicains avec 220 sièges, contre 215 sièges pour les démocrates. Tout en précisant qu'une marge d'erreur de sept sièges est possible. Mais pour obtenir des résultats définitifs et officiels concernant la Chambre, il est possible que plusieurs semaines soient encore nécessaires.

"Pour connaître le résultat des élections, nous devrions arrêter de parler de journée électorale mais plutôt de semaine électorale", a expliqué à Reuters Nathan Gonzales, spécialiste du système électoral américain.

En Californie par exemple, les votes sont comptés pendant plusieurs semaines, car les enveloppes sont considérées comme valides même si elles arrivent plusieurs jours après la journée électorale, le cachet de la poste faisant foi.

Trois sièges cruciaux de sénateurs

Du côté du Sénat, la tendance est inverse, et les démocrates sont bien partis pour conserver leur majorité. Il reste trois sièges à départager. 48 sièges ont déjà été attribués aux démocrates et 49 aux républicains, selon CNN. Pour remporter la majorité, les démocrates ont besoin de 50 sénateurs, la vice-présidente Kamala Harris comptant pour la 51e voix. Les républicains ont eux besoin de 51 sièges.

Parmi les trois sièges qui restent à départager, il y a d'abord l'Arizona. Dans cet État du Sud des États-Unis, le candidat démocrate Mark Kelly est grandement favori sur son opposant trumpiste Blake Masters, avec cinq points d'avance sur 80% des bulletins dépouillés.

Dans le Nevada, c'est au contraire le candidat républicain Adam Laxalt qui mène, avec 49% des voix sur 88% des votes dépouillés, devançant la sénatrice démocrate sortante Catherine Cortez Masto d'un peu moins de 9000 voix. Mais la tendance pourrait bien basculer. Les votes qui restent à attribuer sont ceux qui ont été envoyés en avance par voie postale, une pratique que privilégient les électeurs démocrates.

Vers un second tour en Géorgie

Toute l'attention est en réalité focalisée sur la Géorgie, où le sénateur démocrate sortant Raphael Warnock est à 49,6% des voix, devant son adversaire démocrate Herschel Walker, qui cumule 48,3% des votes. Mais problème, aucun des candidats ne semble en capacité de dépasser la barre des 50%, alors que 99% des voix ont été dépouillées.

Une situation qui va nécessiter l'organisation d'un second tour, déjà fixé au 6 décembre prochain. Ainsi, aucun résultat définitif concernant la chambre haute ne sera connu avant cette date.

Article original publié sur BFMTV.com