Mexique: deux arrestations pour "homicides" après la disparition d'un couple de Français

Mexique: deux arrestations pour "homicides" après la disparition d'un couple de Français
L'église San Servacio de Valladolid dans l'État du Yucatan dans le sud-est du Mexique, le 13 février 2019. - Daniel SLIM / AFP
L'église San Servacio de Valladolid dans l'État du Yucatan dans le sud-est du Mexique, le 13 février 2019. - Daniel SLIM / AFP

Les autorités mexicaines ont annoncé dimanche l'arrestation de deux hommes "probables responsables de l'homicide en août d'un couple d'origine française commis à Valladolid dans le Yucatan (sud-est)".

Leur arrestation intervient "53 jours après que des proches" du couple "ont fait état de leur disparition mi-septembre", a ajouté le secrétariat (ministère) de Sécurité publique de l'État du Yucatan (sud-est) dans un communiqué.

La famille attend pour "commencer son deuil"

Les autorités françaises avaient confirmé le 5 octobre la disparition de deux ressortissants français au Mexique. L'AFP n'a pas pu confirmer dimanche soir auprès de l'ambassade de France à Mexico si les victimes sont ces deux Français portés disparus, Assya Madjour et Michel Amado.

La famille est toujours en attente d'une confirmation officielle de leurs identités, avant de pouvoir rapatrier les corps et "commencer son deuil", a indiqué Nawel Madjour, la sœur de l'une des victimes. Le couple marié en mai à Valladolid, était installé dans cette ville de l'État du Yucatan, où il gérait, depuis plusieurs années, deux hôtels et des chambres destinés aux touristes.

Un "crime crapuleux commis par une personne de confiance"

Les deux corps auraient été retrouvés enterrés dans le "cenote" privé du couple, une grotte naturelle dans laquelle il avait construit une piscine, selon la sœur d'Assya Madjour. "Ils ne se sentaient pas menacés du tout, ils ont été pris par surprise", ajoute-t-elle..

La femme se trouvait dans le pays depuis plus de deux ans, quand l'homme y vivait lui depuis quinze ans. Les deux responsables présumés, âgés de 34 et 41 ans, ont été arrêtés dans le centre du Mexique, respectivement dans l'État du Guanajuato et du Querétaro.

L'un des deux hommes arrêtés serait un "ancien maçon" du couple, qui travaillait dans leur hôtel, auquel ils auraient "prêté de l'argent pour qu'il puisse monter son propre business", précise Nawel Madjour, "très en colère" face à ce "crime crapuleux commis par une personne de confiance". "Ce n'est pas de la vengeance, juste de la cupidité", souffle-t-elle.

Des retraits d'argent auraient ainsi été effectués à des distributeurs, explique-t-elle, avec une carte bleue du couple. Par ailleurs, le complice interpellé à Queretaro aurait été localisé grâce au téléphone d'Assya Madjour.

En "utilisant un téléphone portable du couple", les meurtriers présumés ont fait croire que les deux Français "étaient en voyage dans l'État du Chiapas", également dans le sud du Mexique, mais à des centaines de kilomètres du Yucatan, a indiqué le communiqué du ministère local de la Sécurité publique.

Depuis le 12 septembre, l'homme de 57 ans et la femme de 50 n'avaient plus donné de signe de vie à leurs proches, vivant au Pays basque. Leur sort avait été jugé "très inquiétant" par leurs familles, qui redoutaient "un enlèvement". Par message, avant le 12 septembre, l'homme aurait indiqué chercher un terrain dans le Chiapas, tandis que son épouse parlait d'un centre spirituel.

"Cela nous a paru bizarre, ça n'est pas leur genre", avait indiqué début octobre à l'AFP Nawel Madjour, sœur de la disparue, qui mettait également en doute l'origine des messages.

Depuis 1964, 106.000 personnes sont portées disparues au Mexique, d'après le Registre national des personnes disparues. Certaines personnes disparues sont des étrangers victimes d'enlèvements contre demande de rançon.

Article original publié sur BFMTV.com