Publicité

Meuse : un appel à témoins lancé après la disparition inquiétante de Lucie, 16 ans, depuis près de 10 jours

La gendarmerie de la Meuse a lancé ce mardi 13 février un appel à témoins pour retrouver une adolescente, partie du domicile de ses parents aux alentours de 5 heures du matin le 4 février.

Une "disparition inquiétante" depuis près de dix jours. Ce mardi 13 février, la gendarmerie de la Meuse a lancé un appel à témoins pour retrouver la jeune Lucie, 16 ans, disparue le 4 février dernier à l'aube.

L'adolescente aux cheveux longs châtain clair a quitté le domicile familial situé à Vavincourt, au nord de Bar-le-Duc, vers 5h20 du matin. Elle portait une doudoune à capuche noire, un sweat à capuche rouge avec une fleur brodée sur le torse, un pantalon clair, des baskets Adidas blanches et un sac à dos Eastpack. Elle porte également un appareil dentaire.

Une enquête ouverte

Les gendarmes ont été informés de cette disparition le 4 février par la consultation d’une publication de la mère de Lucie sur les réseaux sociaux, a appris BFMTV de source judiciaire. Ils ont ensuite pris contact avec la famille de l'adolescente.

Le parquet a par la suite ouvert une enquête pour disparition inquiétante et demandé à la gendarmerie de Commercy de diffuser l'appel à témoin.

De nombreuses auditions ont déjà été réalisées, tout comme des investigations téléphoniques et des visites domiciliaires dans l'entourage familial et amical de Lucie. Toujours selon cette même source judiciaire, aucun élément n'a été recueilli permettant à ce stade d'accréditer une thèse délictuelle ou criminelle. Néanmoins, aucune piste n'est écartée.

Le courrier reçu dans la boîte aux lettres

Selon sa famille à BFMTV, Lucie a envoyé un dernier message sur les réseaux sociaux à plusieurs personnes aux alentours de 5 heures. Elle se trouvait alors à l'extérieur du domicile. Elle n'a pas pris d'argent, ni de papiers. Son téléphone portable est resté chez ses parents, mais elle a pris celui de son petit frère, sans chargeur.

Quatre jours plus tard, ses parents ont retrouvé dans leur boîte aux lettres un mot écrit à la main et reconnaissent l'écriture de Lucie. "Maman c’est Lucie, je vais bien et je suis en sécurité", était inscrit.

La deuxième enfant d'une fratrie de cinq, scolarisée en deuxième année d'assistance scolaire personnalisée et gratuite, avait fugué la semaine précédant la disparition. Elle était partie le matin mais rentrée le soir.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "On l'a appelé, son téléphone ne répond pas, il ne sonne pas du tout": Un ami d'Erwan témoigne sur la disparition du jeune homme de 18 ans