Publicité

Meurtre d'Éric Masson à Avignon: la défense salue les aveux "courageux" du principal suspect

Ce sont des déclarations qui étaient attendues. Ce lundi, au premier jour de la deuxième semaine du procès du meurtre d'Éric Masson, l'accusé principal a finalement avoué. Pour ses avocats, il s'agit "d'un pas énorme", alors qu'Ilias Akoudad a toujours nié être à l'origine des tirs qui ont tué le policier en mai 2021.

"C'est un moment d'audience important parce que cet aveu, à la fois espéré, je crois, par les parties civiles et un bon nombre d'observateurs de ce procès, vient alors que sa mère est présente dans la salle d'audience", a réagi Me Frank Berton, qui défend avec Me Elise Arfi, Ilias Akoudad.

Ce lundi après-midi, alors que la mère de l'accusé de 22 ans était venue témoigner, Me Frank Berton a habilement questionné son client l'amenant à faire ces aveux. "Oui, c'est moi qui ai tiré sur Éric Masson", a déclaré le jeune homme debout dans le box. "Il conteste cependant toujours les faits qui lui sont reprochés, à savoir une tentative de meurtre sur l'autre policier, estimant qu'il n'a jamais tiré sur lui", précise son avocat en sortie d'audience.

"Décision courageuse"

Alors que les parties civiles regrettent que ces aveux arrivent si tardivement, Me Frank Berton parle d'"événement".

"C'est une décision courageuse, pleine de responsabilités", estime-t-il, jugeant que ces aveux sont à attribuer au "chemin qu'il a emprunté, un chemin qu'il a emprunté seul".

Ilias Akoudad doit être interrogé par la cour d'assises plus longuement cette semaine. Ce lundi, le jeune homme qui tenait un point de deal a affirmé ne pas avoir eu conscience qu'il tirait sur un policier. Pour la défense, le jeune homme pensait avoir à faire à un concurrent.

"Il expliquera pourquoi il avait une arme, pourquoi il a sorti son arme et quels sont les éléments qui font qu'il a malheureusement tiré sur M. Masson et qu'il a mortellement blessé", poursuit Me Frank Berton.

Article original publié sur BFMTV.com