Publicité

Mercato: les coulisses du transfert surprise de Matz Sels de Strasbourg à Nottingham Forest

Chambre 303 du Sofitel de Strasbourg, jeudi 25 janvier à 20h30. Matz Sels a rendez-vous avec Vadim Vasilyev, ancien président de l’AS Monaco aujourd’hui devenu agent au sein de sa société VV Consulting. L’ex-dirigeant monégasque est venu accompagné d’un apporteur d’affaires, Chahir Belghazouani, qui a pour habitude de travailler avec son agence.

Son rôle: ramener des joueurs à la recherche d’un nouveau club. Dans cette suite lumineuse aux fins rideaux blancs, le gardien de Strasbourg se montre clair. Il veut travailler avec Vasilyev pour se trouver une nouvelle équipe cet été. L’intérêt est réciproque. En coulisses, l’apporteur d’affaires travaille depuis des mois pour convaincre le portier belge. Le contact entre les différentes parties est très bon, un climat de confiance s’installe. Il est entendu que Matz Sels sera désormais représenté par VV Consulting.

Pour clôturer ces discussions, l’international belge assure qu’il va quitter son ancien agent dont il est proche et qui n’avait aucun mandat. Le joueur de 31 ans ne demande qu’une faveur: que son désormais ex-représentant fasse partie d’un prochain "deal" en pourcentage. Mais Sels est déterminé à trouver un dernier gros projet dans sa carrière.

"Je travaille depuis 14 ans avec mon agent et je ne voulais pas le lâcher. Surtout en prenant en compte les contrats qu’il avait déjà faits pour moi... Je suis proche de lui, il a toujours été là dans les bons comme les mauvais moments. Je ne voulais pas changer d’agent", commente le gardien contacté par RMC Sport.

Forest veut "ajouter un gardien numéro 1"

Vadim Vasilyev et ses salariés sont très actifs sur le marché des transferts où ils gèrent plusieurs dossiers avant la clôture de la fenêtre hivernale. Après cette réunion en Alsace, ils gardent un contact régulier avec Matz Sels. Lors d’un échange avec Nottingham Forest, le directeur sportif du club anglais Ross Wilson leur soumet une demande le mercredi 31 janvier.

"Nous allons ajouter un gardien numéro 1, nous sommes concentrés sur cela maintenant", explique-t-il.

La société VV Consulting s’empresse de transmettre l’information à l’apporteur d’affaires Chahir Belghazouani pour savoir si cela peut intéresser le gardien strasbourgeois. Ce dernier donne rapidement son feu vert, prévient son ancien agent, et est proposé dans la foulée à l’actuel 16e de Premier League. Cette idée va plaire aux Reds de Forest. A 11h15, l’avant-dernier jour du mercato hivernal, Wilson relance le nouveau représentant du gardien.

"Quelle est sa situation? Je vais demander à mon entraîneur des gardiens de vérifier et valider son profil maintenant", lui annonce-t-il.

L’entourage de Vasilyev transmet les détails de son contrat en cours, son parcours et ses statistiques. "Cela peut être une option pour nous. La clé est de savoir s’il est possible pour lui de partir ou non. Un transfert est peut-être envisageable mais cela dépend des conditions", valide finalement la direction de Nottingham Forest.

Comment Keller a fait "monter le prix" selon Sels

L’ex-dirigeant de l’ASM n’a plus le choix, il doit prévenir Strasbourg et son président Marc Keller. L’intérêt anglais est maintenant concret. Au téléphone, le dirigeant strasbourgeois se montre très embêté à l’idée de perdre son capitaine à l’avant-dernier jour du mercato et à la veille d’affronter le PSG en championnat. Le patron de Strasbourg indique à Vadim Vasilyev qu’il reviendra vers lui. Son avantage: comme Nottingham Forest, le club français appartient à un consortium américain nommé BlueCo.

A 20h, Sels est mis au courant des échanges et réagit: "Ça c’est le blabla pour monter le prix. Ils ont encore une journée pour trouver quelqu’un". Le Belge demande des nouvelles de son avenir à l’apporteur d’affaires une dernière fois à 23h07. "Ça ne sent pas très bon. Je le connais bien: si le président Keller ne répond pas, c’est qu’il n’a pas d’occasion pour partir. Demain, faire cela rapidement ça va être dur", conclut le portier. Après, plus de son, plus d’image de la part du gardien et du club alsacien.

Sels a bouclé son transfert dans le dos de Vasilyev

Jeudi, 10h. Le marché anglais se clôture dans 14 heures. Le gardien expérimenté se présente au Racing Soprema Parc. Il est convoqué par sa direction, le président et le directeur sportif de Strasbourg. Pendant ce temps, son ancien agent prend la direction de l’Angleterre. Matz Sels explique avoir trouvé un accord avec Nottingham. Sa décision est prise. Il indique qu’il rentre chez lui réfléchir pendant une heure.

Mais finalement il récupère rapidement ses affaires dans le vestiaire, en saluant quelques membres du staff présents sur place. "Avant cela, je n’avais rien de concret. Aucune proposition financière. Pour moi partir en janvier, c’était particulier. Difficile même. On m’a donné le contrat le jeudi matin", conclut Matz Sels.

Un jet privé l’attend à 15h sur le tarmac de l’aéroport de Strasbourg, direction Londres. 10h27, Sky Sport annonce des discussions en cours entre Sels et Nottingham pour un transfert de moins de 10 millions d’euros. C’est en consultant le site du média anglais que Vasilyev apprend la nouvelle avec stupeur. Sels rejoint finalement son nouveau club contre 8 millions d’euros.

Article original publié sur RMC Sport