Mer. Marins immobilisés en mer et épuisés : le transport maritime menacé de blocage

Financial Times (Londres)
1 / 2

Mer. Marins immobilisés en mer et épuisés : le transport maritime menacé de blocage

L’industrie maritime internationale prévient : le transport de marchandises pourrait être bloqué si les conditions de travail ne s’améliorent pas pour les équipages déjà lessivés par des mois d’immobilisation, rapporte le Financial Times.

‘C’est une bombe à retardement’”, alerte Guy Platten, secrétaire général de la Chambre international de la marine marchande, dans les colonnes du Financial Times.

Car la crise guette le commerce maritime international, alors que 400 000 marins sont toujours bloqués en mer ou sur terre “à cause des restrictions de déplacements liées à la pandémie de Covid-19”. “De nombreux [équipages restés en mer] travaillent depuis de longs mois, au-delà de leur contrat, dépassant les limites réglementaires”, explique le quotidien britannique.

À lire aussi: Pollution. Le transport maritime doit devenir plus propre

Pour certains, cela fait plus d’un an qu’ils sont sur leur bateau, s’indigne Guy Platten, alors que les règles du commerce maritime n’autorisent qu’une présence continue en mer de onze mois maximum.

Les marins rencontrent notamment des difficultés pour débarquer dans les ports, pour obtenir des visas d’entrée ou de sortie, et cela dans le cas où ils pourraient débarquer après avoir été remplacés par des équipages de substitution. “Beaucoup sont tellement fatigués que cela devient dangereux”, s’inquiète Jim Scorer, secrétaire général de la Fédération internationale des associations de capitaines de navires (IFSMA).

Des mesures appliquées trop lentement

Des inquiétudes autour de l’épuisement et de la sécurité qui pourraient causer le blocage du commerce maritime :

La semaine dernière, un pétrolier allemand a refusé de naviguer si un équipage de remplacement n’

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :