Menace. Fuir la Malaisie pour enfin s’habiller en femme

·1 min de lecture

Nur Sajat, transgenre malaisienne, a obtenu le statut de réfugié auprès du HCR en Thaïlande et tente de rejoindre l’Australie. Dans son pays, elle risque trois ans de prison pour avoir enfreint la loi islamique qui interdit à un homme de s’habiller en femme.

Selon le quotidien malaisien The Star, l’entrepreneuse malaisienne en cosmétiques Muhammad Sajjad Kamaruz Zaman, plus connue sous le nom de Nur Sajat, a été arrêtée par les autorités de l’immigration en Thaïlande avant d’être relâchée sous caution.

Nur Sajat tente de fuir les autorités malaisiennes depuis février dernier après avoir été mise en examen par la cour des affaires religieuses pour avoir violé la loi islamique en portant un habit traditionnel malais lors d’un événement dans une école religieuse, précise de son côté le site thaïlandais Thai Enquirer.

Un acte, détaille le site Malay Mail, considéré comme une insulte à l’islam et pour lequel elle est poursuivie par l’État de Selangor. En cas de condamnation, elle risque jusqu’à trois ans de prison. Nur Sajat a également dit avoir reçu des menaces de mort après avoir annoncé vouloir rompre avec l’islam, la religion dominante en Malaisie.

Selon The Star, elle a rallié Bangkok afin d’obtenir le soutien du bureau local du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Désormais protégée par le statut de réfugié, elle cherche à être accueillie dans un pays tiers, probablement l’Australie.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles