Publicité

"Mea culpa": le président du FC Rouen rétropédale et baisse fortement les tarifs du match de Coupe contre Toulouse

"Il y a un temps pour tout. Celui de reconnaître mon erreur est arrivé". Dans un communiqué signé de son nom, le président du FC Rouen Charles Maarek a présenté ses excuses auprès des supporteurs du club après la polémique sur le prix exorbitant des billets pour le 16e de finale de Coupe de France contre le Toulouse FC.

Annoncés entre 35 et 75 euros, les tarifs de ce match entre l'équipe de National et le 14e de Ligue 1 avaient ulcérés les supporteurs et entraîné un appel massif à la démission de Charles Maarek.

"J'ai réagi de manière impulsive"

Ce mardi encore, celui-ci se défendait dans les colonnes de L'Équipe en avançant qu'il ne voyait pas "pourquoi on paierait 70 euros pour voir Michel Sardou dans une fosse à Rouen serrés comme des sardines", accusant les supporteurs de vouloir "que le football soit gratuit". Volte face moins de 24 heures plus tard, avec ce communiqué au ton particulièrement contrit.

"Aveuglé par mon caractère entier et blessé par les insultes et les menaces à mon égard, j’ai réagi de manière impulsive en pénalisant ceux-là mêmes qui font vivre ce club: vous. (...) Mea culpa. L’orgueil et le ressentiment mènent parfois à des décisions iniques. Cette grille tarifaire en était une", s'excuse le président du club.

Des tarifs entre 15 et 45 euros

Les tarifs de ce seizième de finale de Coupe de France seront donc de 15 euros pour les places en pourtours, 20 euros en tribune Zénith, 25 euros en tribune Lenoble et 45 euros en tribune Horlaville. Le club précise également que les personnes ayant déjà acheté leurs places "seront remboursées de la différence en début de semaine prochaine".

Le FC Rouen n'est pas le seul club touché par une polémique autour du prix des billets des matchs de Coupe de France. Au 8e tour, le club d'Angoulême avait lui aussi fortement augmenté ses tarifs pour la réception des Girondins de Bordeaux, entraînant l'incompréhension de certains supporteurs. Le président du club avait assumé son choix au micro de RMC Sport, arguant que ce match était l'occasion de mettre "beaucoup de beurre dans les épinards".

Article original publié sur RMC Sport