Mathieu Valbuena, son camping parti en fumée : il risque de ne pas être remboursé ! Explications...

Semaine noire pour Mathieu Valbuena. Le footballeur français qui évolue à l'Olympiakos a vu le camping dont il est copropriétaire, le Pyla-Camping, partir en fumée lors des incendies qui ont ravagé la Gironde. Le papa de Léa avait fait part de sa tristesse dans les colonnes du Parisien : "J'ai beaucoup de mal à réaliser qu'il n'y a plus rien aujourd'hui. Je n'aurais jamais pu imaginer que ça irait jusque-là. C'est un site classé, qui dépasse les frontières avec beaucoup de Français et d'étrangers qui venaient camper ou simplement voir la dune du Pilat. Ça fait mal".

Mais les ennuis ne semblent que commencer pour le sportif qui pourrait avoir bien du mal à se faire rembourser par ses assureurs. D'après nos confrères du Parisien, le Pyla-Camping était "en infraction" depuis plusieurs années. Ce qu'on reproche aux propriétaires ? "L'installation d'une centaine de mobile-homes par camping, sans solliciter l'autorisation spéciale requise". Le quotidien précise qu'un document officiel émis le 20 juillet précisait que le Pyla-Camping était donc en infraction avec le code de l'environnement

Stéphane Carella, l'autre copropriétaire du camping, a confié au Parisien qu'il était actuellement en train d'essayer de régulariser les choses : "Je devais déposer la semaine prochaine (...) Ils voulaient nous faire passer de 120 à 35 mobile-homes, mais là on serait mort économiquement. Nous avons baissé à 69 cette saison."...

Lire la suite


À lire aussi

Feux en Gironde : Mathieu Valbuena au plus mal après la destruction totale de son camping
Adriana Karembeu fait chambre à part avec son mari Aram, explications !
"C'est pour cette raison que je suis partie" : Capucine Anav séparée d'Alain-Fabien Delon, explications

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles