Publicité

Maroc-RD Congo: "Je ne croyais pas que ce mot-là allait sortir de sa bouche", Mbemba donne sa version de l'altercation avec Regragui

Mais que s'est-il passé à la toute fin de la rencontre entre le Maroc et la République démocratique du Congo ? Alors que, sur les réseaux sociaux, plusieurs hypothèses plus ou moins sérieuses fleurissent depuis ce dimanche après-midi, les protagonistes à l'origine d'un début de bagarre au coup de sifflet final - à savoir le sélectionneur marocain Walid Regragui et le capitaine congolais Chancel Mbemba - se sont exprimé.

"On n'a pas donné une belle image"

Premier à réagir en conférence de presse d'après-match, Regragui n'a pas tenu à s'expliquer en largeur sur les raisons de cet accrochage. Tout juste a-t-il fait amende honorable et exprimer ses regrets devant la scène diffusée en mondovision. "Je n’ai rien à dire, j’ai beaucoup de respect pour Mbemba. C’est peut-être l’adrénaline qui l’a fait répondre comme ça, il n’y a pas de souci. Je regrette car on a pas donné une belle image, ni nous, ni la RDC."

"Quand je suis sur le terrain, je respecte tout le monde"

Quelques minutes plus tard, interpellé lors de son passage en zone mixte, c'est Mbemba qui a livré quelques mots aux journalistes présents sur place. "Je n'ai pas besoin de trop parler mais le plus important, c'est la justice de Dieu. Je ne suis pas parfait mais quand je suis sur le terrain, je respecte tout le monde. Le respect c'est réciproque. Moi je respecte le coach, les grands messieurs."

"Je respecte les coachs mais on a coupé la vidéo à la télé", a-t-il ajouté. "Je n'ai pas besoin de balancer, j'ai pris le temps de glorifier mon Dieu. C'est le plus important, je garde mon silence, je suis comme ça, tout le monde connaît Chancel, mais je n'ai pas besoin de tirer sur quelqu'un. Je ne suis pas un super joueur mais je ne croyais pas que ce mot-là allait sortir du coach..." Mais que lui a dit Regragui? "Je ne sais pas... Lui-même va parler."

Pour revenir à cette fin de match, dans la toute fin du temps additionnel, Mbemba s'étirait le mollet droit - signe d'une possible crampe. Les soigneurs et la civière entraient sur la pelouse rapidement et l'arbitre signifiait au joueur de sortir du terrain, ce qui ne plaisait pas du tout au défenseur central, qui ne semblait pas solliciter l'intervention médicale. Fou de rage, ce dernier s'en prenait à l'arbitre de la rencontre, Peter Waweru, et écopait d'un carton jaune.

En quittant la pelouse, Regragui semblait lui adresser une parole qui faisait encore plus monter le Marseillais dans les tours. Quelques secondes plus tard, il revenait sur le terrain avant que l'arbitre ne siffle la fin du match. Les images capturées par BeIn Sports montraient alors le sélectionneur marocain se diriger vers Mbemba pour lui serrer la main, avant de lui dire avec autorité "regarde-moi !" à plusieurs reprises. Le Congolais, toujours sous tension, mimait ensuite le geste de la VAR, semblant lui indiquer qu'il n'y avait bel et bien pas main sur une action précédente. Lui aussi très tendu, Regragui se confrontait directement à Mbemba avant que plusieurs personnes n'interviennent pour séparer les deux hommes.

Article original publié sur RMC Sport