"Maladie de Lille" : le mystérieux virus qui agite les réseaux sociaux

·2 min de lecture
La place du General de Gaulle dans le centre historique de Lille.

De nombreux Lillois se plaignent de symptômes ressemblant à une angine. Les habitants s'interrogent sur cette épidémie.

Des maux de gorge, une extinction de voix, de la toux. De très nombreux Lillois rapportent ces symptômes - proches d'une angine - depuis plusieurs semaines. Sur les réseaux sociaux, les habitants de la métropole rapportent tous les mêmes signes et se plaignent de souffrir de mystérieux maux. Cette nouvelle épidémie, décrite comme "une sorte d’angine que tout le monde a attrapée", s’est invitée dans les discussions et a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Et les hypothèses se succèdent (et ne se ressemblent pas toujours): l’arrivée de l’hiver, la conséquence d’un moindre respect des gestes barrières ou l’arrivée d’un nouveau variant. Face à la recrudescence de cette maladie, les habitants enchaînent les tests PCR et tous reviennent négatifs. Preuve qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle forme du Covid-19 comme le rapporte La Voix du Nord. Une chose est sure : sur les réseaux sociaux, les commentaires liés à cette étrange maladie vont bon train.

Un "effet Covid"

Du côté des médecins, l’heure n’est pas à l’inquiétude. "Ce sont des pathologies assez fréquentes, notamment au moment des changements de climat. Je n’ai pas d’angine bizarroïde, pas d’activité anormale, on a beaucoup d’herpangine en ce moment (pied-main-bouche). En revanche, si vous avez de la toux et des maux de gorge, le réflexe c’est effectivement de faire un test PCR", explique le Dr Audrey Lombart, citée par le quotidien.

Certains experts dénoncent un "effet Covid". À l’image de Philippe Froguel, généticien et patron de l’European Genomic Institute for Diabetes, institut international de recherche installé dédié spécifiquement au diabète, à l’obésité et à leurs complications interrogé par le quotidien : "Aujourd’hui, dès que quelqu’un a un pet de travers, il y a un mécanisme de lanceur d’alerte qui se déclenche. En 2020, c’est intéressant de noter que les recherches de symptômes liés au Covid sur Google ont précédé l’apparition concrète et les alertes au niveau de l’ARS ou des généralistes. En tout cas, c’est marrant parce que j’ai moi aussi remarqué que dans mon labo, plusieurs personnes ont une extinction de voix. Mais je ne pense pas qu’un truc se passe à Lille, particulièrement, on n’a rien qui le démontre. D’ailleurs, ceux à qui cela arrive, ici, sont ceux qui portent le moins le masque…".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Covid, grippe, rhume, comment les différencier ? Il y a un élément différenciant majeur"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles