Macron s’envolera dès dimanche à la COP27 et n’assistera pas au départ de la Route du Rhum

Emmanuel Macron President of the Republic of France arrives at the European Council summit and does a hand gesture to the media while smiling. The European council meeting of the EU leaders. Brussels, Belgium on 20 October 2022.  (Photo by Nicolas Economou/NurPhoto via Getty Images)
NurPhoto / NurPhoto via Getty Images Emmanuel Macron President of the Republic of France arrives at the European Council summit and does a hand gesture to the media while smiling. The European council meeting of the EU leaders. Brussels, Belgium on 20 October 2022. (Photo by Nicolas Economou/NurPhoto via Getty Images)

POLITIQUE - Changement de plan. Emmanuel Macron n’assistera finalement pas au départ de la course transatlantique de la Route du Rhum, reporté de dimanche à mardi ou mercredi, et va se rendre plus tôt à la 27e conférence de l’ONU sur le climat (COP27) en Égypte, a annoncé ce samedi 5 novembre l’Élysée.

« Compte tenu de l’annulation du départ de la course ce week-end, le Président se rendra dès dimanche à la COP27 », où il était initialement attendu lundi, a indiqué la présidence.

Le départ de la célèbre course transatlantique en solitaire, qui devait être donné dimanche à Saint-Malo à destination de la Guadeloupe, a été reporté à mardi ou mercredi en raison de la météo.

Accélérer la décarbonation des grands industriels

L’agenda du chef de l’État, avec notamment une réunion sur la décarbonation de l’industrie mardi à l’Élysée et un déplacement sur les enjeux de défense mercredi à Toulon, n’est plus compatible avec ce nouveau calendrier. « Le Président ne pourra pas se rendre au départ prévu la semaine prochaine en raison d’engagements déjà pris », a relevé la présidence.

Emmanuel Macron réunit mardi les représentants des 50 sites industriels les plus émetteurs de gaz à effet de serre en France afin de les pousser à accélérer leur décarbonation, dans la foulée du sommet de la COP27.

Au sommet de Charm el-Cheikh dimanche et lundi, il devrait notamment mettre sur la table la question de la compensation financière pour les « pertes et dommages » subis par les pays les plus pauvres en raison du changement climatique.

Dans une vidéo postée samedi matin sur Twitter, le chef de l’État a par ailleurs invité ses concitoyens à lui « adresser très directement leurs questions » et leurs « réflexions » face au « défi écologique » auquel le monde doit faire face, en ajoutant un commentaire à son message ou en postant eux-mêmes une vidéo.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi