Météo France : Au-delà de la canicule, un mois de juillet sec et très ensoleillé

Le mois de juillet 2022 a été marqué par des records d’ensoleillement et une sécheresse particulièrement inquiétants (photo d’illustration prise à proximité de Toulouse le 22 juillet).
Alain Pitton / NurPhoto / Getty Images Le mois de juillet 2022 a été marqué par des records d’ensoleillement et une sécheresse particulièrement inquiétants (photo d’illustration prise à proximité de Toulouse le 22 juillet).

Alain Pitton / NurPhoto / Getty Images

Le mois de juillet 2022 a été marqué par des records d’ensoleillement et une sécheresse particulièrement inquiétants (photo d’illustration prise à proximité de Toulouse le 22 juillet).

MÉTÉO - Les nuages et la pluie ont disparu du ciel français. Alors qu’une nouvelle vague de chaleur s’installe en ce début du mois d’août sur le territoire national, Météo-France révèle ce lundi 1er août des indicateurs particulièrement éloquents quant au mois de juillet historiquement sec et ensoleillé qui vient de se terminer.

Ainsi, plusieurs records d’ensoleillement pour un mois de juillet ont été battus dans le sud-est du pays, notamment à Montpellier dans l’Hérault, Carpentras dans le Vaucluse ou Nice dans les Alpes-Maritimes. Le chiffre le plus impressionnant ? Sûrement les 421 heures et 15 minutes de soleil relevées en un mois à l’Île du Levant, au large d’Hyères, soit près de 24 heures de plus que le précédent record.

Au-delà des températures particulièrement élevées depuis le début de l’été, ces données témoignent d’un changement facile à observer et notamment dû à la mise en place d’anomalies anticycloniques durables dans l’Atlantique.

Jamais juillet n’avait été aussi sec en France

Comme le montrent les images satellites ci-dessous compilées par le site « Météo Villes », il est possible de voir que le ciel français n’a ainsi abrité pratiquement aucun nuage pendant près de deux semaines consécutives au cœur du mois de juillet.

Par ailleurs, autre donnée remarquable concernant la météo de ce mois de juillet 2022 : il s’agit du second mois de juillet le plus sec recensé par Météo-France depuis que le prévisionniste a commencé ses mesures, à la fin des années 1950.

Sur l’ensemble du pays, il est tombé en moyenne 9,7 millimètres contre 16,7 en juillet 2020 et 24,7 en 1964, les deux pires précédents. Ce chiffre représente un déficit de précipitations de 84 % par rapport aux normales de la période 1991-2020 pour un mois de juillet, précise Météo-France. Et juillet 2022 se situe donc au deuxième rang des mois les plus secs relevés par Météo-France, juste derrière mars 1961 et ses 7,8 millimètres de pluie.

À voir également sur le HuffPost: Il fait aussi chaud à Paris qu’à Bordeaux il y a 50 ans, voici pourquoi

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles