Mémoire. Roosevelt, Washington, Jefferson : ces présidents américains déboulonnés

The New York Times (New York)
1 / 2

Mémoire. Roosevelt, Washington, Jefferson : ces présidents américains déboulonnés

La statue de l’ancien président Theodore Roosevelt va être délogée de l’entrée du Muséum d’histoire naturelle de New York. Aux États-Unis, le débat national sur la pertinence de certains monuments s’est élargi à des personnages tels que les pères fondateurs George Washington et Thomas Jefferson.

Theodore Roosevelt trône à cheval, “flanqué d’un Amérindien et d’un Africain”, à l’entrée du Muséum d’histoire naturelle de New York depuis 1940. Mais, comme le rapporte le New York Times, sa statue en bronze “va être déboulonnée”.

Le musée a en effet pris cette décision, acceptée par la ville de New York, propriétaire du bâtiment, “après des années d’objections de la part des militants et à un moment où le meurtre de George Floyd a déclenché un débat national sur le racisme”, fait observer le quotidien new-yorkais.

Pour beaucoup, la statue équestre, placée à l’entrée ouest du musée, face à Central Park, symbolise “un douloureux héritage de l’expansion coloniale et de la discrimination raciale”.

“Composition hiérarchique”

Ellen Futter, présidente du Muséum d’histoire naturelle, a indiqué que la décision était fondée sur la “composition hiérarchique” de la statue et non sur l’héritage laissé par Theodore Roosevelt, 26e président américain de 1901 à 1909, que le musée continue d’honorer en tant que “pionnier de la conservation de la nature”.

Le musée new-yorkais est intervenu au milieu d’un débat national sur la pertinence de statues ou de monuments “qui s’est d’abord concentré sur des symboles confédérés comme Robert E. Lee et qui s’est maintenant étendu à des figures telles que Christophe Colomb et Winston Churchill”, souligne le New York Times.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :