Publicité

Lunettes, perceuse, oreiller...Ces objets du quotidien que l'on doit à la NASA

Vous seriez perdu sans Waze, Mappy ou Google Maps ? Ces applications utilisent le GPS, système américain de positionnement mondial opéré à l’aide de 24 satellites. Il résulte du programme russe Spoutnik (1957-1961), qui a marqué les débuts de l’exploration spatiale. Mais l’innovation a surtout été dopée par Apollo (1963-1972). "Les défis techniques étaient énormes et les moyens financiers considérables en raison de la rivalité avec l’URSS", raconte Malik Mansour, ingénieur au Centre national de la recherche scientifique. Matériaux résistant aux conditions extrêmes, appareils miniaturisés afin d’alléger les navettes… À chaque problème, il fallait trouver une solution. "L’innovation répond d’abord à un besoin du programme spatial. Puis un transfert peut s’opérer vers l’industrie et le quotidien des gens", indique Jacques Beas-Garcia, ingénieur au Centre national d’études spatiales (Cnes).

Depuis 1976, la Nasa (l’agence américaine) a répertorié plus de 2 000 produits conçus à partir de ses technologies, certains trouvant place dans nos logements. "Les retombées directes et indirectes d’Apollo dans l’économie étaient nettement supérieures aux 150 milliards investis en euros actuels", rapporte Jean-François Clervoy dans Histoire de la conquête spatiale (éd. De Boeck, 2019). "La Nasa évoque le ratio de 10 dollars récupérés pour chaque dollar dépensé", ajoute le spationaute. Le programme Artemis aura-t-il le même effet ? Avec 93 milliards de dollars pour la période 2021-2025, il s’agit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-ce que la "limite Armstrong" ?
4,25 millions de dollars la dose : voici le médicament le plus cher au monde !
Pourquoi l'eau salée conduit-elle mieux l'électricité que l'eau du robinet ?
Quelle est la différence entre la physique et la chimie ?
Un avion peut-il être frappé par la foudre ?