Publicité

Disparition d'Émile : 17 personnes convoquées, vers une mise en situation décisive ce jeudi ? Suivez notre direct

Une mise en situation est organisée ce jeudi dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), dans le cadre de l'enquête sur la disparition du petit Émile. Suivez notre live.

Le petit Émile a été aperçu pour la dernière fois dans l'après midi du 8 juillet 2023, dans l’unique rue du Haut-Vernet. (Photo CHRISTOPHE SIMON / AFP)
Le petit Émile a été aperçu pour la dernière fois dans l'après midi du 8 juillet 2023, dans l’unique rue du Haut-Vernet. (Photo CHRISTOPHE SIMON / AFP)

L'enquête pourrait enfin prendre un nouveau tournant, 8 mois après la disparition du petit Émile. Ce jeudi, une mise en situation est organisée dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) dans le cadre de l'enquête sur la disparition de l'enfant de deux ans. Une mise en situation qui aura pour but de détecter d’éventuelles incohérences dans les différents témoignages, afin de faire avancer des investigations qui patinent. L'opération réunira les personnes présentes au moment des faits, le 8 juillet 2023.

Pour permettre aux enquêteurs et magistrats de travailler dans les meilleures conditions, le Haut Vernet sera rendu "hermétique" au monde extérieur pour l'occasion, a indiqué le commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence Pierre-Yves Bardy à BFM. Suivez notre direct.

INFOS EN DIRECT TERMINÉES6 mises à jour
  • Les mots du maire du Haut-Vernet

    Le maire sans étiquette du Haut-Vernet, François Balique, s'est exprimé concernant l'opération du jour : "Ce que je souhaite vraiment pour la commune et pour les habitants, et comme tous les Français qui s’intéressent à cette affaire, c’est que l’on trouve la cause de la disparition de cet enfant", a-t-il déclaré au Dauphiné.

    Le maire, espère vivement pour la commune que l'affaire sera élucidée et se satisfait de cette mise en situation : "Cela veut dire que c’est vraiment pris au sérieux, et tout ce qui peut être fait est fait".

  • Plusieurs dizaines de gendarmes mobilisés

    15 militaires de la compagnie de gendarmerie départementale de Barcelonette sont présents pour la mise en situation, nous apprend BFMTV. Ils sont rejoints par un escadron de gendarmerie mobile ainsi qu'une équipe de télépilotes drones, qui réalisera une captation des images. Enfin, la cellule d’investigations criminelles du groupement de gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence est mobilisée pour aider les enquêteurs.

  • 17 personnes convoquées

    Au total, 17 personnes participent à cette mise en situation, rapporte BFMTV. La famille d'Émile, ainsi que des voisins et des témoins oculaires sont présents sur les lieux de la disparition de l'enfant. Me Isabelle Colombani, avocate du grand-père d'Émile, assiste également à la reconstitution.

  • Où en est l'enquête, huit mois après ?

    Huit mois après la disparition du petit Émile, aucune piste n'est écartée par les enquêteurs. Celle de la chute mortelle est néanmoins des plus incertaines, suite aux nombreuses battues effectuées dans les alentours.

    La piste de l'enlèvement est étudiée par les enquêteurs. Au début des années 90, le nom grand-père du petit garçon était apparu dans une enquête sur des violences et agressions sexuelles présumées dans un établissement scolaire religieux du Pas-de-Calais. Mais les enquêteurs étudient la piste du grand-père "au même niveau" que les autres, indique une source proche du dossier à l'AFP.

    D'autres pistes sont à l'étude, notamment celle d'ouvriers qui effectuaient des travaux dans une maison voisine. Des données numériques sont également analysées, notamment au niveau de la téléphonie des personnes ayant borné dans la zone le jour de la disparition d'Émile.

    Retrouvez plus d'infos dans cet article

  • Jour de reconstitution

    D'importants moyens sont mis à disposition des forces de l'ordre au Haut-Vernet pour une mise en situation, où sera rejoué "de façon minutieuse" l'emploi du temps des personnes présentes lors de la disparition d'Émile, le 8 juillet 2023. Un arrêté municipal interdit l'accès au hameau du Haut-Vernet depuis hier matin et jusqu'à vendredi à 8h. Selon BFMTV, cette mise en situation a pour but de "conforter" ou "éliminer" certaines pistes dans l'enquête.

  • Bonjour, et bienvenue dans ce direct consacré à la disparition d'Émile, 2 ans.