Publicité

Ligue 1: le PSG s'en sort à Strasbourg, Mbappé buteur et passeur

Le PSG reprend sa marche en avant. Une semaine après avoir été accrochée par Brest au Parc des Princes (2-2), l’équipe parisienne s’est imposée 2-1 à Strasbourg, vendredi soir pour le compte de la 20e journée de Ligue 1. Un succès logique qui porte, une fois de plus, la griffe de sa star Kylian Mbappé. Si l’attaquant parisien a manqué un penalty dès l’entame de la partie, il a égalisé et offert d’une magnifique passe de l’extérieur du pied le 2eme but à Marco Asensio après la pause.

Le PSG enchaine un 14e match de rang sans défaite toutes compétitions confondues et reste solidement accroché à son fauteuil de leader avec neuf points d’avance sur Nice avant le déplacement des Aiglons à Brest dimanche (17h05). Une équipe du Finistère que le PSG retrouvera mercredi en huitième de finale de la Coupe de France.

L'ascenseur émotionnel pour les débuts de Bellaarouch en L1

Il n’y a pas eu de round d’observation entre Strasbourgeois et Parisiens. Lors d'un début de match débridé, Gianluigi Donnarumma est sollicité dès la première minute par Moïse Sahi Dion. On n’a pas encore passé le cap des cinq minutes que Randal Kolo Muani, accroché par Lucas Perrin dans la surface, provoque un penalty. L’occasion pour Alaa Bellaarouch, propulsé n°1 après le départ inattendu de Matz Sels à Nottingham Forest, jeudi soir, dans les dernières minutes du mercato, de signer des débuts remarqués en L1 en repoussant le penalty de Kylian Mbappé. Un exploit qui a peut-être déconcentré le jeune Marocain.

Mbappé atteint le cap des 20 buts

Car après la demi-heure de jeu, le jeune portier de 22 ans a commis une grosse boulette, sa relance étant contrée par Asensio. A la réception, Kylian Mbappé ne manque l’occasion de se racheter en ouvrant le score dans le but vide (31e, 0-1). Son 20e but de la saison en Ligue 1.

Au retour des vestiaires, les Parisiens enfoncent le clou. Sur un contre magnifique et deux extérieurs du pied de grande classe signés Fabian Ruiz et Kylian Mbappé, ce dernier trouve Marco Asensio, clinique face au but (49e, 0-2). Alors que Mbappé s’attire les sifflets du public de la Meinau après être resté longtemps au sol, Marvin Senaya lui ayant mis la main au visage sur un duel, Dilane Bakwa, de près, relance le suspense pour le Racing (68e, 1-2). Mais malgré sa détermination, l'équipe Patrick Vieira ne parviendra pas à faire sauter une 2e fois le verrou parisien. Paris était au-dessus.

Article original publié sur RMC Sport