Publicité

Ligue 1: Nice corrige Lens à Bollaert et se relance dans la course au podium

La série noire se termine pour Francesco Farioli et ses hommes. À la recherche d'un succès en Ligue 1 depuis le 27 janvier (1-0 contre Metz), l'OGC Nice a réagi avec la manière ce samedi à Bollaert lors de la 26e journée. Face à un adversaire direct pour les places européennes, les Aiglons ont infligé une belle claque aux Lensois en s'imposant 1-3. Une victoire loin d'être imméritée, et cela même si les Sang et Or leur ont un peu facilité la tâche.

Lens a donné le bâton

Dès la 11e minute, c'est Facundo Medina qui s'est rendu coupable d'une première erreur. Bousculé dans sa relance et bougé par Mohamed Ali-Cho, ce dernier accélérait et n'avait aucun mal à trouver Terem Moffi qui marquait dans le but vide (0-1, 11e). Sans réussite à l'image d'Elye Wahi, trop imprécis (sept tirs, un seul cadré), Lens laissait Nice devant au score sans que le Gym ait montré une activité offensive débordante.

Au retour des vestiaires, Wahi pensait remettre les deux équipes à égalité mais son but était invalidé pour une position de hors-jeu. Moins d'une minute plus tard, sur un ballon dans les 20 mètres lensois, Nampalys Mendy manquait sa transmission latérale. Récupéré par Cho, le ballon était servi dans la course de Khephren Thuram, lequel venait battre Brice Samba du plat du pied droit (2-0, 53e).

Nice aux portes du podium

Le match semblait même définitivement plié quand, à la 67e minute, Abdukodir Khusanov venait ceinturer grossièrement Rosario dans sa surface sur un corner, offrant un penalty parfaitement transformé par Moffi (3-0, 67e). Mais dix minutes plus tard, le but magnifique de Wahi sur une reprise du gauche (3-1, 76e) venait enflammer de nouveau Bollaert. Mais Dante et ses coéquipiers restaient solides pour accrocher un succès précieux et remonter à la 4e place du classement (43 points), passant devant son adversaire du soir (6e, 42 points).

Les Aiglons pourraient reculer d'un rang en cas de succès lillois à Brest dimanche (13 heures). Une chose est sûre: les positions se resserrent dans la lutte pour le podium.

Article original publié sur RMC Sport