Publicité

Liga: trois nouveaux incidents racistes en Espagne, Vinicius apporte son soutien aux victimes

Ces derniers temps, Vinicius se mue en figure de proue face au racisme. L'international brésilien s'est exprimé ce samedi 30 mars sur X pour dénoncer des actes racistes et soutenir les victimes. Le Brésilien était déjà apparu très touché il y a une semaine au moment d'évoquer ce sujet en conférence de presse.

"Ce week-end je n'ai même pas joué mais nous avons eu trois cas insoutenables de racisme en Espagne, juste ce samedi", a écrit Vinicius sur son compte X. "Tout mon soutien à Marcos Acuna et l'entraîneur Quique Flores de Séville. A Sarr du Rayo Majadahonda, faites que votre courage inspire les autres. Les racistes doivent être exposés et les matchs ne peuvent pas continuer avec eux dans les tribunes", a ajouté l'ailier du Real Madrid.

Trois actes racistes en Espagne

Ce tweet de Vinicius intervient quelques heures après trois actes racistes qui ont secoué l'Espagne ce samedi. En effet, Marcos Acuna, latéral du FC Séville, a été la victime d'insultes venant des tribunes du stade Coliseum Alfonso Pérez de Getafe. Marcos Acuña aurait entendu le mot "singe" pour le qualifier selon Relevo. Juste après le match, l'ancien défenseur du PSG Sergio Ramos et actuel coéquipier de l'Argentin s'est insurgé: "Dans le football, nous demandons le respect. Que les gens ne viennent pas ici en pensant qu'ils peuvent se lâcher et dire des bêtises. Acuna a entendu des insultes et l'a dit à l'arbitre. Nous devons identifier les gens et nous en débarrasser."

L'entraîneur du FC Séville, Quique Flores, a également déclaré qu'il avait été victime de chants à caractère xénophobe au cours de la rencontre qui a opposé son équipe à Getafe ce samedi. Le technicien espagnol a des origines gitanes et avait déclaré qu'il était "absolument fier de chaque pore de mes veines qui peut respirer gitan."

Le troisième cas de racisme qui a eu lieu ce samedi en Espagne s'est déroulé en troisième division. Les joueurs du club du Rayo Majadahonda ont refusé de terminer le match qui les opposait au Sestao River après un affrontement entre le gardien de but sénégalais Cheikh Sarr et des supporters adverses, accusés d'avoir proliféré des insultes racistes. Le gardien a été exclu et cela a poussé ses coéquipiers à arrêter de jouer. Les arbitres ont ensuite pris la décision de mettre un terme à la rencontre. "Notre équipe ne reprendra pas le match après que notre joueur a été la cible d’insultes racistes inacceptables", a déclaré le club de troisième division espagnole sur X.

Vinicius ne disputera pas le match du Real Madrid ce dimanche face à l'Athletic Bilbao car il est suspendu mais nul doute qu'il sera le premier supporter de son équipe après un week-end difficile en dehors des terrains et une semaine internationale agitée.

Article original publié sur RMC Sport