Publicité

Liga: "Les 600 matchs de Xavi avec le Barça sont suspects", tacle Real Madrid TV sur l'arbitrage

La polémique sur l'arbitrage jugé favorable au Real Madrid continue. Trois jours après un match entre les Merengues et Almeria aux décisions arbitrales litigieuses, Real Madrid TV réplique dans une vidéo et attaque Xavi, l'entraîneur du FC Barcelone, qui avait pris position sobrement sur le sujet. La télévision du club madrilène assure que "les 600 matchs de Xavi avec le Barça sont suspects", faisant référence à l'affaire Negreira.

"Il est curieux que Xavi trouve étrange que des choses se passent en Liga et qu'il lui semble normal que pendant pratiquement toute sa carrière de footballeur, pendant 20 ans, son club ait payé le vice-président des arbitres environ 8 millions. J'insiste, pendant toute la carrière de Xavi. Pendant 20 ans. Soit un total, nous avons fait le calcul, de 600 matchs dans la carrière de M. Xavi Hernandez en tant que joueur du FC Barcelone, avec les titres correspondants" lance en guise de plaidoyer Jesús Alcaide, directeur de Real Madrid TV sur les antennes de la chaîne.

"La planète entière a vu comment est Barcelone et comment est le Real Madrid"

"Nous ne le disons pas nous-mêmes, mais le juge, le procureur, la Guardia Civil.... Ces 600 matches sont suspects. Telle est la réalité. Son club est mis en accusation. Toute la période pendant laquelle Xavi a été joueur du FC Barcelone fait l'objet d'une enquête", ajoute-t-il. L'enquête concernant l'affaire Negreira est toujours en cours et pour l'instant la police espagnole n'a trouvé aucun lien entre l'argent versé par le club catalan et une quelconque altération des résultats en sa faveur.

"La saison du Barça n'a pas été bonne. Ils ont sept points de retard en Liga, ils ont joué des matchs très disputés contre des équipes de moindre importance... On se souvient tous du 4-1, un match au cours duquel le Real Madrid a totalement écrasé le Barça lors de la récente finale de la Supercoupe. Un match au cours duquel, soit dit en passant, la planète entière a vu comment est Barcelone. La planète entière a vu comment est Barcelone et comment est le Real Madrid."

"Il y a des choses que nous ne contrôlons pas"

"Tout cela est un écran de fumée pour justifier tout ce qui se passe et pour éviter de parler de tout cela (l'affaire Negreira), qui fait l'objet d'une enquête par un juge, la Guardia Civil et le ministère public. Voilà ce qui se passe", conclut-il.

Une longue tirade provoquée par la réponse de Xavi un peu plus tôt en conférence de presse, interrogé par des journalistes à l'issue de la victoire du FC Barcelone contre le Real Betis (4-2) sur les décisions polémiques lors de Real Madrid-Almeria: "Je l'ai vu. Si nous parlons, nous serons sanctionnés... mais tout le monde l'a vu. J'ai déjà dit à Getafe qu'il y avait des choses qui ne collaient pas, qu'il allait être très difficile de gagner ce championnat. Il y a des choses que nous ne contrôlons pas. Tout le monde l'a vu."

Article original publié sur RMC Sport