"Remontada du VAR", pourquoi la victoire du Real Madrid face à Almeria suscite une énorme polémique

"Remontada du VAR", pourquoi la victoire du Real Madrid face à Almeria suscite une énorme polémique

Le Real Madrid a décroché une victoire miraculeuse face à Almeria (3-2), dernier du championnat, dimanche. Et très polémique aussi. Menés 0-2 à domicile, les hommes de Carlo Ancelotti ont renversé la rencontre en seconde période en bénéficiant de trois recours du VAR en leur faveur. Cela a provoqué la colère de leurs adversairses du soir mais aussi de leurs rivaux historiques du FC Barcelone, avec des allusions sur des coups de mains dont bénéficieraient le Real.
Cela a commencé à la 53e avec un appel du VAR (Hernandez Hernandez) pour l’arbitre du terrain (Hernandez Maeso) pour visionner une possible main de Kaiki sur un centre de Fran Garcia. Les joueurs d’Almeria réclamaient, eux, une faute sur l’une de leurs joueurs. Mais selon les audios révélés par la Fédération espagnole (RFEF), l’arbitre décide d’accorder un penalty au Real transformé par Jude Bellingham (1-2) sans mentionner une possible faute madrilène.

Huit minutes plus tard, Almeria pensait avoir fait le break après un but d’Arribas (1-3, 61e)… avant que le VAR n’intervienne de nouveau pour un potentiel coup au visage asséna par Lopy à Bellingham. L’arbitre de champ annule le but et avertit le joueur d’Almeria.

A la 67e minute enfin, Vinicius égalise pour le Real (2-2) en poussant dans le but et du bras un centre d’Aurélien Tchouaméni. Une réalisation d’abord refusée par l’arbitre avant d’être appelé par le VAR. Après visionnage de la vidéo, Hernandez Maeso accorde le but en estimant que le Brésilien l’a inscrit d’une partie autorisée du bras. "Pour moi, il n’y a pas de faute d'attaque", lance-t-il dans l'audio. "Il frappe avec l'épaule et c'est un but valable. Je vais signaler un but, il n'y a pas de faute", ajoute-t-il.

Le but de la victoire inscrit par Dani Carvajal dans les arrêts de jeu (100e) a amplifié l‘énorme frustration des visiteurs qui ont publié plusieurs messages acerbes sur les réseaux sociaux à l’issue du match. "N’attendez pas que nous publiions le résumé du match, tout est très clair", a écrit Almeria sur son compte X (ex-Twitter). Il râle aussi sur la justification de l’arbitre sur le but de Vinicius. "Pourquoi vous ne montrez pas à l’arbitre le reste des angles que nous avons pu voir à la télévision?" L’entraîneur Gaizka Garitano a été expulsé pour ses protestations avant de refuser d’en dire plus en conférence de presse pour éviter une plus lourde suspension.

Ces faits de matchs alimentent la presse sportive espagnole ce lundi, notamment celle de Madrid comme As qui s’amuse de cette "remontada du VAR". Cela fait beaucoup moins sourire le Barça, dont l’entraîneur Xavi suspecte clairement le Real d’être aidé par l’arbitrage dans la course au titre. "Je l'ai vu, logiquement, mais je m'en tiens aux paroles de Garitano, si nous parlons, ils nous sanctionneront, mais tout le monde l'a vu", a lancé le Catalan. "J'ai déjà dit à Getafe qu'il y avait des choses qui ne me convenaient pas et ça va être très difficile de gagner cette Liga."

Article original publié sur RMC Sport